Les probiotiques

Les probiotiques : utiles en cas de dépression ?

Mis à jour le 17 juillet 2023

Souffrir de troubles dépressifs peut arriver à chacun un jour ou l’autre dans sa vie. Si faire appel à un professionnel de santé est alors indispensable, vous pouvez également veiller à prendre soin de votre corps pour essayer d’aller mieux. Intimement lié à notre équilibre cérébral, le microbiote est le premier à chouchouter. Voici ce qu’il faut savoir sur les liens entre probiotiques et dépression.

Probiotiques et dépression : quels liens ?

Les mécanismes biologiques de la dépression

Se traduisant principalement par des symptômes psychologiques tels qu’un sentiment de tristesse ou une démotivation, la dépression est le résultat de la perturbation de nombreux facteurs biologiques. D’une part, le système nerveux est impacté avec un déséquilibre des neurotransmetteurs qui favorisent habituellement son bon fonctionnement (sérotonine, dopamine, noradrénaline). La communication entre les cellules nerveuses a donc du mal à être efficace.

S’ajoute à cela une production accrue de cytokines pro-inflammatoires qui peuvent interférer avec les différents processus neurologiques. Parallèlement, la sécrétion des hormones qui permettent d’ordinaire de moduler la réponse au stress est, elle aussi, déséquilibrée. Ainsi, il y a généralement une surproduction de cortisol qui, en plus, d’augmenter la sensibilité au stress, affecte l’humeur et les capacités de concentration. De plus, il existe également une prédisposition génétique à la dépression que l’on rencontre dans certaines familles plus que d’autres.

Le rôle des probiotiques en cas de dépression

Vous le savez probablement déjà, les probiotiques sont les bonnes bactéries qui peuplent le microbiote intestinal (ainsi que d’autres microflores de l’organisme). Mais, alors, quel rôle ces habitants du système digestif peuvent-ils bien jouer en cas de dépression ? En fait, de nombreux chercheurs se sont penchés sur les interactions entre la flore intestinale et les mécanismes qui participent au maintien d’une santé mentale optimale.

probiotiques et cerveau

À cette occasion, certaines études ont suggéré qu’il existait une communication entre le cerveau et l’intestin fonctionnant dans les deux sens. L’un influencerait donc l’autre, et ce, de façon relativement importante. C’est ce que l’on nomme l’axe intestin-cerveau dont le canal d’échange d’informations principal est le nerf vague. En participant à l’équilibre du système digestif et en produisant certaines substances, les probiotiques sont capables d’influencer cet axe.

Les effets des probiotiques en complément des antidépresseurs

La dépression est une affection psychologique dont l’importance ne doit pas être négligée. Elle demande une prise en charge médicale qui donne généralement lieu à une prescription d’antidépresseurs. Selon une récente étude, les probiotiques pris en complément de ce type de médicaments peuvent aider à :

  • Atténuer les symptômes dépressifs
  • Équilibrer la production des neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l’humeur
  • Diminuer la sécrétion des molécules pro-inflammatoires qui favorisent la dépression
  • Participer au confort digestif qui peut avoir un impact considérable sur le bien-être physique comme psychique

Comment reconnaître et traiter la dépression ?

Atteignez vos objectifs santé

Identifiez les compléments alimentaire correspondant à vos besoins en 5 minutes et accélérez les bienfaits des compléments alimentaire & atteignez vos objectifs bien-être grâce à nos conseils

Je fais mon diagnostic

Quels sont les symptômes d’une dépression ?

Les symptômes de dépression peuvent être variés. Cependant, les plus fréquents sont :

  • Tristesse persistante pouvant aller jusqu’au désespoir
  • Dévalorisation de soi
  • Irritabilité et sautes d’humeur
  • Perte d’intérêt et de plaisir pour les activités autrefois appréciées
  • Démotivation à réaliser les actes de la vie quotidienne
  • Perte d’appétit avec perte de poids
  • Troubles du sommeil : insomnie, réveils nocturnes ou au contraire hypersomnie avec incapacité à sortir du lit
  • Fatigue, perte d’énergie
  • Difficultés de concentration, diminution des capacités de réflexion
  • Idées noires, voire passage à l’acte suicidaire

À savoir : En cas de doute, le test MINI peut vous aider à déterminer si vous (ou l’un de vos proches) souffrez de dépression.

Comment agir en cas de dépression ?

Si vous pensez souffrir de dépression, il est crucial d’en parler avec votre médecin. Ce dernier pourra vous prescrire un traitement adapté à votre situation et/ou vous orienter vers un professionnel de la santé mentale pour vous aider à surmonter ce problème. Au quotidien :

  • N’hésitez pas à exprimer vos sentiments avec vos proches.
  • Évitez les situations qui pourraient aggraver votre sentiment de tristesse ou renforcer l’image négative que vous avez de vous-même.
  • Adoptez une hygiène de vie saine : alimentation équilibrée, activité physique modérée régulière, arrêt de l’alcool et des drogues le cas échéant, etc.
  • Luttez contre l’isolement et cherchez du soutien auprès des associations, des professionnels de santé, de votre entourage. En particulier si vous avez des idées noires.
  • Laissez-vous le temps de « remonter la pente ».