0 0,00

Mycose vulvaire avec pertes blanches, est-ce normal ?

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Mycose vulvaire avec pertes blanches, est-ce normal ?
Lorsque cela vous démange de façon continue au niveau des petites et grandes lèvres, vous pensez immédiatement à une mycose de la vulve. Mais cette fois, vous constatez également la présence de sécrétions blanches et vous vous demandez si c’est normal. On vous dit tout sur les liens entre mycose vulvaire, pertes blanches et autres désagréments et comment en venir à bout.

Mycose vulvaire et pertes blanches, quel est le lien ?

La mycose vulvaire c’est le nom d’un trouble intime provoqué par un champignon microscopique qui s’installe sur les muqueuses de la vulve, c’est-à-dire au niveau des petites lèvres, des grandes lèvres et de la partie externe du clitoris. La plupart du temps, vous vous rendez compte que vous souffrez de ce type de mycose parce que cela vous démange furieusement en permanence et que cela devient vite inconfortable et douloureux.

En plus des démangeaisons, vous avez peut-être constaté que vous aviez des pertes blanches. Mais est-ce normal que les sécrétions vaginales augmentent, si la mycose touche la vulve ? Eh bien oui, c’est tout à fait classique. En réalité, la mycose de la vulve est bien souvent un symptôme d’une mycose de plus grande ampleur qui a débuté dans le vagin. Celui-ci abrite naturellement une levure (un champignon microscopique) du nom de Candida albicans responsable de 80 % des mycoses intimes chez la femme.

Lorsque C. albicans se met à proliférer, il envahit généralement le vagin en premier, puis s’étend progressivement à la vulve et se propage à l’ensemble du périnée si rien n’est fait pour entraver sa multiplication. Il est donc tout à fait possible et parfaitement normal de souffrir de démangeaisons de la vulve tout en ayant des pertes vaginales blanchâtres, épaisses et grumeleuses qui rappellent le lait caillé. On parle alors de mycose vulvo-vaginale.

D’autres symptômes normaux en cas de mycose vulvaire

En dehors des démangeaisons de l’ensemble des muqueuses intimes et des pertes blanches, la mycose génitale peut se manifester par une inflammation de la vulve avec un éventuel gonflement. Lorsque la zone est très enflammée, vous pouvez également souffrir de brûlures en urinant et de douleurs périodiques. Quand le vagin est particulièrement touché, une vaginite peut apparaître et rendre les rapports sexuels douloureux.

Mycose vulvaire, pertes blanches, démangeaisons, comment y mettre fin ?

Le combo ovule antifongique et crème antimycosique est le traitement phare des mycoses intimes en médecine allopathique. Malheureusement, celui-ci ne sert qu’à nettoyer la zone en détruisant Candida albicans, mais ne permet pas de rétablir l’équilibre de la flore intime (ou flore de Döderlein). Or, le déséquilibre du microbiote vaginal et vulvaire est la cause directe de la candidose et, à plus forte raison, des mycoses à répétition.

Pour restaurer la capacité du microbiote génital à protéger les muqueuses vulvaires contre la mycose, il faut l’aider à retrouver un nombre de lactobacilles suffisant pour les défendre. Les lactobacilles sont de bonnes bactéries probiotiques du groupe des ferments lactiques. Leur rôle est de rendre la zone intime suffisamment acide pour que les virus, champignons et microbes ne puissent pas s’y installer durablement. Et pour les empêcher encore plus de s’accrocher aux parois de la vulve ou du vagin, les lactobacilles sécrètent un film fluide qui tapisse les muqueuses et limite fortement leur capacité d’adhérence.

Pour vous permettre de reconstituer facilement, rapidement, et très simplement la population de lactobacilles de votre microbiote intime, nous avons mis au point Probio+ Intima. Il s’agit d’une formule naturelle ciblée qui se compose de 4 souches de Lactobacillus présentes au sein de toute flore vulvo-vaginale en bonne santé. C’est le produit de supplémentation idéal pour lutter contre la mycose vulvaire, les pertes blanches et les démangeaisons en agissant sur leur cause directe de façon saine et durable.

Probio+ Intima
L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo