0 0,00

Mycose intime : Comment soigner le Candida albicans??

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Mycose intime : Comment soigner le Candida albicans??
La plus fréquente des mycoses intimes est la candidose provoquée par les champignons microscopiques nommés Candida albicans. La majorité des femmes en souffre au moins une fois dans sa vie. Pourtant, la levure responsable de cette infection fongique fait naturellement partie de la microflore vaginale et ne génère des symptômes que lorsqu’elle est prolifère anormalement. Comment prévenir les mycoses et soigner un Candida albicans devenu envahissant?? Quelques conseils utiles.

Quand et pourquoi soigner le Candida albicans??

La flore intime est principalement composée de ferments lactiques de la famille des lactobacilles. Ce sont ces bonnes bactéries que l’on appelle les probiotiques. À eux seuls, ils représentent environ 90 % du microbiote vaginal, les 10 % restant se composant de microbes, virus et levures diverses, dont le Candida albicans. Tant que les micro-organismes pathogènes restent en sous-nombre, ils n’engendrent pas de désagréments. Mais, si la composition du microbiote vulvo-vaginal est perturbée et que les probiotiques sont détruits alors les levures peuvent se multiplier librement, provoquant divers symptômes.

La prolifération du Candida albicans est une affection que l’on nomme candidose. Si en temps normal, il n’est pas nécessaire de soigner un Candida albicans dont la présence est physiologiquement justifiée, il n’en va pas de même avec la candidose vaginale. Celle-ci nécessite la prise d’un traitement antifongique et l’adoption d’une hygiène de vie optimale pour être mise sous contrôle.

Les symptômes d’une candidose intime

La mycose vaginale se manifeste par des symptômes typiques, faciles à reconnaître :

  • Démangeaisons et irritations de la vulve et du vagin,
  • Muqueuses intimes à vif, parfois gonflées,
  •  Sécheresse vaginale éventuelle,
  • Pertes blanchâtres et crémeuses accompagnées de mauvaises odeurs,
  • Brûlures des parties génitales au moment d’uriner,
  • Vaginite rendant les rapports sexuels douloureux.

Facteurs favorisant la mycose à Candida albicans

La mycose génitale est favorisée par tout geste pouvant détruire les défenses naturelles de la muqueuse vaginale et vulvaire ainsi que par ce qui risque d’entraîner une macération des parties intimes :

  • Toilette intime inadaptée : excessive ou au contraire inexistante,
  • Utilisation de produits lavants désinfectants ou qui ne sont pas destinés à l’usage gynécologique,
  • Port de sous-vêtements synthétiques et de vêtements trop serrés,
  • Emploi prolongé de protections intimes, telles que les tampons et serviettes hygiéniques,
  • Prise de traitements médicamenteux pouvant altérer la flore intime : antibiotiques, corticoïdes, immunosuppresseurs, contraceptifs oraux,
  • Perturbations hormonales naturelles : puberté, grossesse, ménopause, menstruations.

Soigner un Candida albicans devenu envahissant

La prise en charge de la candidose génitale passe la plupart du temps par un traitement local sous forme d’ovules antifongiques à glisser dans le vagin pour qu’ils libèrent leurs actifs de manière progressive au fur et à mesure qu’ils fondent. Il peut aussi prendre la forme d’une crème à appliquer sur la vulve. Si la mycose vaginale est secondaire à une mycose digestive, votre médecin prescrira également un antifongique par voie orale en comprimés ou en solution buvable pour éliminer les levures dans tout l’organisme.

Pour prévenir la mycose vulvaire et vaginale, il est également primordial d’évincer tous les facteurs de risque cités précédemment et d’avoir une hygiène intime optimale. Dans le cas de la prise d’un traitement favorisant l’altération du microbiote, il est indispensable de faire le nécessaire pour restaurer son efficacité au plus vite.

La prise d’un complément alimentaire en probiotiques permet non seulement d’éviter un déséquilibre de la flore trop important, mais aide également à prévenir la récidive d’une candidose après avoir suivi le traitement médical prescrit par votre médecin. Nos gélules Probio+ Intima sont spécifiquement élaborées pour rétablir l’équilibre du microbiote intime à partir de 4 souches de lactobacilles naturellement présents dans la zone génitale. À base de ferments lactiques de haute qualité, cultivés en France, elles contiennent une quantité généreuse de Lactobacillus crispatus qui représente à lui seul près de la moitié des défenses immunitaires de la vulve et du vagin.

Probio+

Santé intestinale

Favorise la digestion et élimine les toxines

19,90

Probio+ Intima

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo