0 0,00

Comment soigner une mycose intestinale ou digestive??

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Comment soigner une mycose intestinale ou digestive??
Parfois méconnue, mais systématiquement source d’un inconfort digestif important, la mycose intestinale est une affection bénigne et relativement facile à traiter. Les éléments à connaître pour soigner une infection fongique intestinale ou digestive.

Identifier une mycose intestinale

Une mycose intestinale apparaît lorsque des levures pathogènes commencent à se développer en très grand nombre dans le côlon. Généralement, ce type d’infection fongique est due à un champignon microscopique nommé Candida albicans.

Celui-ci vit naturellement dans le gros intestin ou il n’est présent qu’en très faible quantité. Mais parfois, les agents probiotiques chargés de protéger le système digestif et l’organisme en général contre la prolifération des microbes et levures n’arrivent plus à assumer leur mission et le Candida albicans se multiplie de façon anormale.

Lorsque la candidose intestinale n’est pas prise à temps, le champignon s’étend peu à peu aux organes adjacents du tube digestif. À moyen terme, l’ensemble du tractus digestif peut être infecté depuis la bouche jusqu’à l’anus. On parle alors de mycose digestive.

Celle-ci se manifeste par différents symptômes en lien avec le transit et la digestion, notamment :

  • Constipation ou, au contraire, diarrhée,
  • Douleurs abdominales,
  • Sensations de ballonnements,
  • Gaz intestinaux,
  • Nausées et vomissements.

D’autres symptômes, plus généraux, ou directement liés au rôle du microbiote intestinal au sein du système immunitaire peuvent également être constatés, tels que :

  • Fatigue chronique,
  • Augmentation de la fréquence et de l’intensité des allergies,
  • Apparition ou intensification des intolérances et allergies alimentaires,
  • Infections virales ou bactériennes plus fréquentes.

Soigner la candidose digestive

La grande variété des manifestations d’une mycose digestive rend l’identification de celle-ci parfois compliquée. Certaines personnes souffrent de cette infection fongique depuis longtemps déjà sans le savoir. Afin de diagnostiquer clairement la candidose intestinale ou digestive, il est préférable de consulter un médecin qui pourra éliminer d’autres causes potentielles des symptômes évoqués.

Une fois le diagnostic posé, le traitement classique consiste en la prise d’un antifongique par voie orale sous forme de gélules ou de comprimés. Les antifongiques en solution liquide permettent quant à eux de traiter de manière plus ciblée la bouche, la gorge et l’oesophage.

Si des signes de prolifération du Candida albicans apparaissent en externe (anus, parties génitales, par exemple), une crème antimycosique pour application locale peut également vous être prescrite. Dans les cas les plus avancés, il peut être nécessaire de procéder à la prise d’antibiotiques pour limiter le risque de surinfection.

Traitement de fond naturel de la mycose intestinale et digestive

Le développement anarchique du Candida albicans au sein des organes digestifs est invariablement lié à un déséquilibre de la flore intestinale. En effet, c’est lorsque la population de ferments lactiques qui la compose régresse que les champignons microscopiques en profitent pour prendre leur place et s’implantent sur la muqueuse du côlon. Il est donc nécessaire de rétablir la supériorité numérique des probiotiques pour éviter toute récidive de la mycose intestinale.

Dans le tractus digestif, l’on retrouve de bonnes bactéries et levures appartenant à différentes familles : lactobacilles, bifidobactéries, streptocoques, lactocoques, saccharomyces. C’est un mélange de ces souches bactériennes qu’il faut choisir pour réensemencer le microbiote intestinal et restaurer sa capacité à lutter contre les micro-organismes pathogènes.

Notre complément alimentaire Probio+ procure 60 milliards de ferments lactiques par jour. Cultivées en France, ces bactéries bénéfiques de haute qualité sont issues de 10 souches minutieusement sélectionnées parmi les plus efficaces pour rééquilibrer la flore naturelle de l’intestin. Elles sont idéales pour prévenir le développement anormal du Candida albicans et éviter les récidives de mycose intestinale et digestive.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo