0 0,00

Embarquement immédiat en Zone Bleue.

Notre ambassadrice et grande sportive Clémentine Junique est partie à la découverte de la péninsule de Nicoya au Costa Rica. Une des cinq zones bleues de notre planète, où la longévité des habitants est exceptionnelle ! Clémentine nous livre ses impressions sur ce territoire préservé. Retour en images sur son magnifique voyage.

Le grand départ

08h00 – Aéroport de Genève.
Porte d’embarquement 06.

L’appréhension que le vol soit bien maintenu nous gagne un peu. Après une année et demie de Covid, nous avions choisi le Costa Rica avec mon copain pour nous ressourcer, nous dépayser. Se plonger dans une culture, une faune et une flore différentes de chez soi.

L’été, nous passons beaucoup de temps en montagne, c’est notre travail autant que notre passion (elle est monitrice de ski et lui Guide). Cette fois-ci, l’envie de surf et de soleil était plus grande. Le Costa Rica s’est révélé comme une destination facile à organiser avec les vaccins, les papiers… Un endroit facile à appréhender une fois sur place, alors que nous parlons Espagnol et avions eut l’occasion d’aller deux fois au Mexique déjà. Une destination simple et reposante.

L’arrivée en Zone Bleue, où le temps s’arrête​

24h de vol – 3h30 de route.

Nous arrivons enfin dans ce petit paradis préservé qu’est la péninsule de Nicoya. Ici, les Ticos (habitants) sont adorables, ils ont un vrai lien social. On s’arrête, on parle avec eux, on échange. Ils essayent d’aider autant qu’ils le peuvent, écoutent ce que tu as à dire, humains et simples. La place laissée au temps est totalement différente de chez nous comme si le temps s’écoulait moins vite. Tout est tranquille : la nature, les oiseaux, le rythme de vie.

Malheureusement, je pense que c’est un petit paradis qui risque de disparaître. Au centre de la péninsule, le paysage n’a pas été massacré au profit du tourisme, mais le Nord et le Sud se construisent à grande vitesse. Heureusement que les Ticos sont attachés à leur territoire et ont un certain niveau de vie qui leur permet de ne pas céder à la tentation de sacrifier leur littoral contre de l’argent.

Un petit paradis respectueux des hommes et de la planète​

Là-bas, nous avons mangé beaucoup de fruits, du poisson, du ceviche. Les habitants consomment très peu d’aliments transformés, et prennent le temps de cuisiner. C’est une vraie bulle de bien-être où nous avons pu surfer tous les jours, et rencontrer des locaux ultras sympathiques, à rigoler, surfer et faire des pitreries.

Samara est l’endroit le plus zen et ressourçant qu’on ait fait de toute la péninsule de Nicoya. On a vraiment apprécié le respect accordé à la nature. C’était super de voir certains animaux comme le paresseux, les aras (des perroquets incroyables), les iguanes… On se croirait dans un Walt Disney !

Notre prochain voyage se fera au printemps. À la découverte de la Norvège.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Nous avons laissé notre vie sédentaire et les bureaux parisiens et réservé un aller simple pour l’Afrique du Sud, dans l’espoir de raconter des histoires...
Le grand départ 08h00 – Aéroport de Genève. Porte d’embarquement 06. L’appréhension que le vol soit bien maintenu nous gagne un peu. Après une année...
Qu’est-ce que qui t’as guidée à ta place aujourd’hui ? Quels ont été ton parcours et tes convictions ? Plus j’essayais de comprendre le fonctionnement...
Protéger sa flore intime des agressions extérieures. Saviez-vous qu’une femme peut avoir ses règles pendant possiblement 40 ans ? 40 années pendant lesquelles les protections...
Cycle féminin et troubles hormonaux.  Au moment des règles, la grossesse ou la ménopause, nombreux sont les maux qui peuvent altérer le bon quotidien des...
Quel que soit la raison qui vous mène vers cet article, sachez qu’il existe de multiples solutions pour soulager vos gênes intimes efficacement et durablement....
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo