Nutrition & santé

Que faut-il manger en cas de gastro ou d’indigestion ?

Mis à jour le 7 novembre 2023

La gastro-entérite et l’indigestion sont deux troubles digestifs généralement bénins, mais qui peuvent perturber significativement le quotidien. Bien que leurs symptômes puissent être similaires, leurs causes sont différentes, ce qui a un impact sur l’alimentation à adopter pour favoriser la guérison. Que faut-il manger en cas de gastro ? Quels aliments privilégier en cas d’indigestion ? On vous dit tout !

Les aliments à privilégier en cas de gastro ou d’indigestion

Lorsque vous êtes confronté à des difficultés à digérer, qu’elles soient dues à une gastro-entérite ou à une indigestion, il est essentiel d’adopter une alimentation douce pour le système digestif. Les aliments suivants sont légers pour l’estomac et recommandés en cas de diarrhée :

Atteignez vos objectifs santé

Identifiez les compléments alimentaire correspondant à vos besoins en 5 minutes et accélérez les bienfaits des compléments alimentaire & atteignez vos objectifs bien-être grâce à nos conseils

Je fais mon diagnostic
  • Le riz blanc: facile à digérer, il aide à lier les selles et réduit la diarrhée.
  • Les bananes : riches en potassium, elles aident à rétablir l’équilibre électrolytique perturbé par la diarrhée.
  • Les pommes et la compote de pomme : la pectine contenue dans ce fruit absorbe les liquides et réduit la diarrhée.
  • Les biscottes et le pain grillé : faciles à digérer, ils donnent de l’énergie grâce à leur teneur en glucides et aident à absorber les liquides.
  • Les carottes cuites : riches en nutriments, notamment en vitamines, elles sont faciles à digérer et contribuent à ralentir le transit.
  • Le fromage, le yaourt et les produits laitiers fermentés : sources de ferments lactiques à effet probiotique, ils concourent à rétablir l’équilibre du microbiote intestinal perturbé par les troubles digestifs.

Attention, si vos difficultés digestives s’accompagnent de constipation, le riz, les carottes et les bananes risquent d’aggraver celle-ci. Dans cette situation, mieux vaut privilégier les aliments riches en fibres, comme les légumes verts. Misez également sur les sources de ferments lactiques déjà mentionnées ou utilisez un complément alimentaire de probiotiques.

Les boissons à consommer en cas de troubles digestifs

L’hydratation est un point crucial pour favoriser votre rétablissement en cas de troubles digestifs. Elle permet de compenser les pertes hydriques en cas de diarrhées et vomissements et d’augmenter la teneur en eau des selles en cas de constipation.

Voici quelques boissons à privilégier en cas de gastro ou d’indigestion :

  • L’eau: malade ou non, elle doit représenter votre principale source d’hydratation au quotidien.
  • Les bouillons de légumes: riches en vitamines et minéraux, ils sont faciles à digérer, vous hydratent et apportent des électrolytes essentiels pour compenser les pertes dues aux troubles digestifs.
  • Les infusions : connue pour ses propriétés apaisantes, la camomille peut aider à calmer l’estomac. De leur côté, le fenouil et l’anis sont réputés pour leurs bienfaits pour le transit intestinal.
  • L’eau de coco: riche en potassium et d’autres électrolytes, elle aide à réhydrater rapidement le corps. Elle est aussi connue pour sa capacité à régulariser le transit.

Comment faire la différence entre gastro et indigestion ?

Ce qu’il faut savoir sur la gastro-entérite

La gastro-entérite se caractérise par une inflammation de l’estomac et des intestins. Elle est généralement causée par un virus. Les symptômes de la gastro incluent la diarrhée, des vomissements, des maux de ventre et une fièvre modérée. Ces symptômes durent en moyenne moins de 48 heures, mais peuvent persister jusqu’à trois jours avant de disparaître spontanément. Si les pertes dues aux vomissements et aux troubles du transit sont très importantes, une déshydratation et une fatigue peuvent également s’installer.

Le virus responsable de la gastro-entérite se transmet facilement d’une personne à l’autre. Il peut être contracté par simple contact avec une surface contaminée, en côtoyant une personne malade ou par la salive. Le temps d’incubation de la gastro-entérite varie en fonction du virus en cause. Le plus couramment, la période d’incubation est de 24 à 48 heures.

Le point sur l’indigestion

L’indigestion, ou dyspepsie, désigne un inconfort qui touche plutôt l’estomac. Elle peut être causée par un repas trop copieux ou la consommation d’aliments trop riches. Elle peut aussi être occasionnée par certaines affections : ulcère gastrique, reflux gastro-œsophagien (RGO), mycose digestive, infections virales et bactériennes. Les symptômes de l’indigestion peuvent comprendre une sensation de plénitude, une pesanteur au niveau de l’estomac, des ballonnements, des douleurs abdominales, des éructations, parfois une nausée, voire des vomissements.

Combien de temps avant de manger normalement ?

Le temps nécessaire avant de pouvoir reprendre une alimentation normale après une gastro ou une indigestion dépend de la gravité de vos symptômes et de votre ressenti. En général, il est recommandé d’adopter une alimentation légère et facile à digérer pendant au moins 24 à 48 heures. Vous pourrez réintroduire progressivement les aliments que vous consommez d’habitude une fois passé ce délai.

Vous voilà prêt à faire face aux troubles digestifs !