0 0,00

Utilisation du cranberry chez la femme enceinte : les précautions à connaître

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Utilisation du cranberry chez la femme enceinte : les précautions à connaître
Le cranberry, ou baie de canneberge en français, est un petit fruit rouge antioxydant qui contribue à lutter contre les radicaux libres, contre les infections urinaires, contre certaines infections digestives et qui aide à garder des dents et des gencives saines. Sa capacité à combattre les cystites à répétition peut être très utile en cas de grossesse, une période propice aux troubles urinaires. Mais peut-on prendre du cranberry enceinte ? Existe-t-il des contre-indications ou des précautions d’usage particulières lors de sa consommation ? On vous dit tout sur ce sujet !

Prendre du cranberry enceinte y a-t-il un danger ?

Quel intérêt à prendre du cranberry durant la grossesse ?

La grossesse est une période au cours de laquelle divers désagréments peuvent apparaître. Outre les célèbres nausées, les femmes enceintes sont également sujettes à des troubles intimes tels que la mycose vaginale ou les infections urinaires (cystites). Or, ces dernières doivent impérativement être traitées et si possible prévenues pour ne pas risquer que l’infection s’étende à la partie haute de l’arbre urinaire (uretères et reins, notamment).

La cystite chez la femme enceinte est due au fait qu’au fur et à mesure de la croissance du fœtus, la vessie a de plus en plus de mal à se vidanger convenablement, en particulier durant le dernier trimestre de la grossesse. Comme l’urine stagne, les bactéries ont plus de facilité à se développer et à s’installer durablement, notamment la souche Escherichia coli qui vit naturellement dans notre côlon.

Dans ce cadre, le cranberry présente deux atouts. Le premier est que sa consommation acidifie les urines, créant un milieu moins propice à la prolifération bactérienne. Son second avantage est qu’il est riche en proanthocyanines, des polyphénols qui laissent un film protecteur sur la surface interne de la vessie et de l’urètre. Ce biofilm empêche les bactéries de s’implanter sur les muqueuses, elles ne font alors que passer temporairement par les voies urinaires et sont éliminées lorsque vous allez aux toilettes.

Précautions d’emploi et effets indésirables possibles avec le cranberry

Il y a assez peu d’effets secondaires connus avec le cranberry. En cas de surdosage, des troubles digestifs tels qu’une diarrhée, des ballonnements ou des crampes intestinales peuvent apparaître. Comme cette petite baie rouge est riche en acide oxalique, il faut aussi veiller à bien boire lorsque l’on en consomme afin d’éviter la formation de calculs rénaux. Attention également à la richesse en vitamine K de la canneberge, car elle peut interagir avec les traitements anticoagulants si vous en prenez. Dans tous les cas, si vous souhaitez utiliser le cranberry durant votre grossesse, parlez-en au préalable avec votre médecin traitant ou votre gynécologue obstétricien.

Jus de cranberry et grossesse : attention au diabète gestationnel

La baie de cranberry fraîche ou séchée est assez peu sucrée et riche en fibres alimentaires. Elle ne pose donc pas de problème diététique, bien au contraire, si l’on tient compte de son excellent profil nutritionnel. Elle est en effet source d’antioxydants (catéchine, resvératrol, flavonoïdes), de vitamine C, vitamine A, vitamine K, vitamines B, calcium, potassium, magnésium et de nombreux acides aminés.

Cependant, il s’agit d’un fruit rouge très acide. Lorsqu’elle est transformée en confiture ou en jus de fruits par les industriels, ces derniers ajoutent beaucoup de sucre pour contrebalancer son acidité. Il faut donc que vous soyez particulièrement vigilante en cas de diabète gestationnel ou si vous présentez des risques de souffrir de ce trouble lié à la grossesse. Vous pouvez en revanche vous tourner vers un complément alimentaire sans sucre ajouté pour profiter des effets bénéfiques de la canneberge.

Un complément alimentaire à base de cranberry pour préserver le confort urinaire

Pour profiter des vertus du cranberry pour le système urinaire, notamment de son effet anti-adhésif bactérien, vous pouvez avoir recours à notre complément alimentaire Cystisol. Nous l’avons élaboré à partir de poudre de canneberge, de piloselle, une plante diurétique et de D-mannose, une molécule qui stimule l’élimination urinaire. Le tout sans ajout de sucre ! Il est spécifiquement conçu pour favoriser les mécanismes d’élimination naturels des bactéries présentes dans l’arbre urinaire et réduire la stagnation d’urine dans la vessie, contribuant ainsi à prévenir et à faciliter la guérison des cystites. Retrouvez-le dans notre boutique.

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Airelles, canneberges ou cranberries : qui est qui ? Canneberge et cranberries Le mot canneberge est la traduction française du terme cranberry qui désigne à la fois...
Les bienfaits du jus de canneberge Qu’est-ce que le jus de canneberge ? Le jus de canneberge est la boisson que l’on obtient par pressage des...
Cranberry, diarrhée et troubles intestinaux, des effets secondaires dus au surdosage Le cranberry est une petite baie rouge pleine de vertus. Elle est riche en...
Que sont les cranberries séchés ? Qu’est-ce que le cranberry ? Le mot cranberry est le terme anglais utilisé pour désigner la canneberge, un arbrisseau porteur de...
Gélules de cranberry : effets secondaires et précautions d’emploi Les éventuels effets indésirables des cranberries Il est assez rare de constater des effets secondaires lors de...
Où trouver des airelles ? Le point sur la différence entre airelles, canneberges et cranberries Airelle, canneberge ou cranberry sont des mots que l’on considère souvent...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo