0 0,00

Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale ?

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale ?
Touchant la majorité des femmes au moins une fois dans leur vie, la mycose de la vulve et du vagin fait partie des maux féminins les plus courants. Vous souffrez d’inconfort intime et vous vous demandez si cela pourrait provenir de ce trouble aussi appelé candidose ? Pour vous aider à savoir si c’est le cas, voici une petite liste des facteurs favorisants et des symptômes de la mycose vaginale et vulvaire.

Mycose vaginale : symptômes courants

La mycose vaginale se reconnaît facilement, car ses symptômes sont très caractéristiques. Si vous avez déjà souffert de ce problème, vous savez sûrement comment elle se manifeste. Faisons le point sur les principaux signes qui témoignent de la prolifération du Candida albicans :

  • Une mycose vaginale est avant tout source de démangeaisons dans votre zone intime, au niveau de votre vagin, surtout à son entrée, mais aussi de votre vulve et parfois de l’ensemble du périnée, jusqu’à l’anus.
  • Si la candidose intime n’est pas forcément douloureuse, elle peut vous causer des brûlures et des picotements touchant les muqueuses. Et bien sûr, plus vous grattez les zones où cela démange, plus l’inflammation à l’origine de cette sensation de brûlure risque d’augmenter !
  • Des rougeurs de votre vulve, parfois accompagnées d’un œdème local, voire de lésions pouvant être dues au grattage.
  • Des pertes blanches particulièrement épaisses et abondantes qui n’ont rien à voir avec les sécrétions naturelles du vagin. En principes, ces pertes sont peu odorantes. Si elles sentent mauvais, c’est qu’un autre parasite, comme une bactérie par exemple, s’est lui aussi installé au niveau de votre zone vaginale.

Gênante, mais relativement bénigne, la mycose intime n’est pas contagieuse et ne peut pas être considérée comme une infection sexuellement transmissible. Sa présence peut cependant démontrer qu’il y a quelque chose à modifier dans vos habitudes de vie.

Les mauvaises habitudes qui peuvent favoriser la mycose vulvo-vaginale

Contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes, la mycose intime n’est pas forcément due à un manque d’hygiène. C’est même plutôt le contraire ! Ce trouble très gênant qui entraîne un sentiment d’inconfort important résulte avant tout d’un déséquilibre de votre microbiote génital, aussi nommé flore vaginale ou flore de Döderlein.

Tout ce qui est susceptible de détruire les bactéries probiotiques qui défendent vos muqueuses intimes accroît le risque de contracter une mycose. Car, c’est lorsque les lactobacilles qui peuplent votre vulve et votre vagin ne sont plus présents en assez grand nombre que le champignon microscopique Candida albicans se multiplie et engendre les symptômes de mycose vaginale dont nous venons de parler.

Or, parmi les facteurs favorisant la destruction des défenses de votre microbiote, il y a l’excès d’hygiène qui décape la zone, ne laissant pas le temps aux bonnes bactéries de proliférer. L’utilisation de produits de toilette intime trop agressifs ou désinfectants aboutit également au même résultat. Les antibiotiques sont aussi des ennemis redoutables de vos précieux lactobacilles.

Si parallèlement les conditions sont propices à l’épanouissement des levures comme Candida albicans, alors, il y a un risque important pour que vous développiez une mycose intime. C’est le cas par exemple, si vous portez des sous-vêtements synthétiques ou des vêtements très moulants qui favorisent la macération et les frottements.

Comment soulager rapidement vos symptômes de mycose intime ?

Le traitement traditionnel de la mycose vaginale consiste à introduire un ovule riche en principes actifs antifongiques dans le vagin. Parfois, une crème antimycosique peut aussi être utilisée. Ce protocole agit très rapidement, mais ne traite pas le fond du problème. Il peut être suffisant pour vous débarrasser d’une candidose survenue sans raison apparente, mais se révéle inefficace à long terme en cas de mycoses à répétition. Pour venir à bout de celles-ci, il faut que vous éliminiez les facteurs favorisant un déséquilibre du microbiote et toutes les sources de macération et d’agression des muqueuses.

Comme souvent, votre alimentation joue un rôle important dans la prévention des mycoses intimes. Que cela soit dans cette optique ou pour la santé de votre organisme en général, réduisez, ou, si vous le pouvez, stoppez la consommation de tabac et d’alcool. Des repas trop riches en sucre favorisent également la multiplication de Candida albicans. Pour préserver l’équilibre de votre flore vulvo-vaginale, misez sur les aliments à forte teneur en probiotiques et prébiotiques, comme les produits laitiers sources de ferments lactiques, en particulier les yaourts et le fromage, les légumes lactofermentés ou encore les boissons fermentées.

Pour vous aider à enrichir facilement votre alimentation en probiotiques bons pour la microflore de votre vagin, nous avons mis au point le complément alimentaire Probio+ Intima à base de 4 souches de lactobacilles composant naturellement celle-ci. Sain, naturel et fabriqué en France, il est idéal pour rétablir l’efficacité du microbiote intime et mettre fin aux symptômes de mycose vaginale en cas de récidives fréquentes.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo