0 0,00

Que faire quand il y a des levures Candida albicans dans les selles??

Apyforme > Articles Santé > Bien-être digestif > Que faire quand il y a des levures Candida albicans dans les selles??
Suite à réalisation d’une coproculture prescrite par votre médecin, vous venez de découvrir la présence de Candida albicans dans vos selles et vous vous demandez quelle est la conduite à tenir?? Voici quelques éléments à connaître pour empêcher la prolifération de cette levure et éviter la candidose digestive, une affection bénigne à l’origine d’une importante gêne.

Pourquoi retrouve-t-on le Candida albicans dans les selles??

Candida albicans est un champignon microscopique d’aspect blanchâtre qui s’épanouit naturellement au sein du tube digestif ainsi que dans la zone intime féminine. En temps normal, il y est présent en très faible quantité et ne cause pas de problèmes particuliers. Mais parfois, il se met à proliférer de façon anarchique, infestant la muqueuse de l’intestin puis les parois des organes digestifs adjacents. C’est ce que l’on appelle une candidose.

La candidose se traduit par de nombreux troubles digestifs tels que la diarrhée, la constipation, les ballonnements, les gaz intestinaux et les douleurs abdominales. Il peut également y avoir des démangeaisons et des irritations de l’anus. Dans certains cas, la personne souffrant d’une candidose digestive peut ressentir une grande fatigue et être plus sensible aux infections virales et bactériennes ainsi qu’aux allergies.

Un médecin consulté pour ce type de manifestations peut être amené à prescrire une coproculture, c’est-à-dire un examen biologique des selles à la recherche de parasites, bactéries et levures pouvant altérer la santé digestive. L’examen est généralement complété d’un antibiogramme et/ou d’un antifongigramme indiquant les substances médicamenteuses efficaces sur les germes pathogènes éventuellement identifiés.

La coproculture permet notamment de dénombrer les colonies de Candida albicans dans l’échantillon de matières fécales fourni par le patient. Dans la mesure où cette levure vit à l’état naturel dans le côlon, seul un médecin ou un biologiste est à même de vous dire si les quantités relevées sont à l’origine d’un dysfonctionnement de l’appareil digestif et si elles justifient la prise d’un traitement spécifique ou non.

Traitement traditionnel de la mycose à Candida albicans

La candidose intestinale se soigne généralement à l’aide d’un médicament antifongique sous forme de gélules ou de comprimés. Parfois, une solution liquide à prendre par voie orale et contenant des actifs antimycosiques est prescrite si la mycose a migré dans les parties supérieures du système digestif (cavité buccale et oesophage en particulier). Si le médecin estime qu’il y a un risque de surinfection possible, il procédera à la prescription d’un traitement antibiotique préventif.

Enfin, si les levures ont également infesté les parties génitales, une crème antimycosique pour application locale ou des ovules à insérer dans le vagin aideront à détruire le Candida albicans dans ces zones. L’antibiothérapie peut dans ce cas contribuer à prévenir le développement d’une infection urinaire.

Que faire pour éviter la présence du Candida albicans dans les selles??

Relever le Candida albicans dans les selles n’est que le signe d’une multiplication pathologique d’un champignon dont la présence est normale dans l’intestin. Chez une personne en bonne santé, les bonnes bactéries et levures probiotiques composant la flore intestinale se chargent en principe de l’empêcher de proliférer anormalement. Mais il arrive que celle-ci soit perturbée et perde son efficacité. Elle laisse alors l’infection fongique s’installer.

Une fois la candidose diagnostiquée et traitée, le Candida albicans a normalement disparu ou fortement régressé. Pour autant, la population de ferments lactiques bénéfiques du microbiote intestinal n’est pas rétablie, et peut parfois même avoir été encore plus altérée par le traitement, s’il comprenait des antibiotiques.

Pour éviter une récidive de candidose, il convient de corriger le déséquilibre de la flore en lui apportant les micro-organismes qui constituent ses défenses naturelles habituelles : lactobacilles, streptocoques, lactocoques, bifidobactéries, saccharomyces.

Notre complément alimentaire Probio+ vous procure 10 souches de probiotiques et plus de 60 milliards de ferments lactiques de haute qualité par dose quotidienne. Il est idéal pour prévenir le développement du Candida albicans dans les selles et pour réduire le risque de candidose récidivante en renforçant le système immunitaire.

Probio+

Santé intestinale

Favorise la digestion et élimine les toxines

19,90

L-Gasseri
L’effet ventre plat

Probio+
La digestion facile

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo