0 0,00

Helicobacter pylori : tout ce qu’il faut savoir

Apyforme > Articles Santé > Bien-être digestif > Helicobacter pylori : tout ce qu’il faut savoir
Responsable d’une grande partie de nos problèmes gastriques, Helicobacter pylori peut facilement nous gâcher la vie. Nous vous proposons de faire connaissance avec cette bactérie fréquente dans le tube digestif et de découvrir comment vous en débarrasser.

Helicobacter pylori : définition

Helicobacter pylori, ou H. pylori en abrégé, est une bactérie très courante qui doit son nom à sa structure externe en forme d’hélice. Facile à reconnaître au microscope, elle est munie de flagelles à son extrémité.

Il s’agit d’une bactérie pathogène qui apprécie tout particulièrement le milieu acide que constitue l’estomac. Au fur et à mesure qu’elle s’y épanouit, elle provoque une inflammation de la muqueuse gastrique, communément appelée gastrite. Si l’infection par H. pylori n’est pas traitée suffisamment tôt et que les défenses naturelles de l’organisme perdent tout contrôle sur sa prolifération, il peut en résulter des problèmes gastriques gênants voire graves.

Cette bactérie est notamment responsable de 70 à 80 % des ulcères gastro-duodénaux qui correspondent à une érosion (plaie) de la muqueuse de l’estomac ou de celle du duodénum (début de l’intestin grêle), pouvant aller jusqu’à la perforation de la paroi de ces organes. Dans de rares cas (1 %), l’ulcère peut aussi évoluer en cancer de l’estomac, une pathologie dont H. pylori représente 80 % des causes.

Comment est-on contaminé par H. pylori??

La transmission des germes se fait essentiellement par voie orale, la plupart du temps au sein du cercle familial : de parents à enfants, de frères à soeurs. Elle peut survenir assez tôt, dès l’enfance. Non traitée, elle persiste toute la vie entraînant diverses gênes qui passent plus ou moins inaperçues selon les situations. La contamination par la bactérie Helicobacter pylori touche 15 à 30 % de la population. En France, elle concernerait jusqu’à 17 millions de personnes.

Comment savoir si l’on héberge Helicobacter pylori??

Les symptômes les plus fréquents

La plupart du temps, l’infection par H. pylori ne se manifeste pas durant les premières années. C’est pourquoi elle n’est que rarement détectée chez les jeunes enfants, même lorsqu’ils sont porteurs de la bactérie. C’est avec le développement de plus en plus important des micro-organismes pathogènes que les premiers signes apparaissent. En fonction de leur sévérité et de la sensibilité propre de chacun, ils peuvent ne pas être immédiatement relevés. Les symptômes les plus fréquents pouvant révéler la présence d’Helicobacter pylori sont ceux qui témoignent de l’inflammation chronique de la paroi de l’estomac :

  • Maux d’estomac,
  • Inconfort digestif,
  • Sensation de pesanteur au cours de la digestion.

Si la situation a évolué jusqu’à l’ulcère, il est fort probable de souffrir de :

  • Douleurs gastriques déportées (sensation de brûlure dans le dos),
  • Maux de ventre importants,
  • Remontées acides
  • Nausées, vomissements.

Que ces symptômes soient présents ou non, seul un médecin peut poser un diagnostic ferme et définitif de contamination par Helicobacter pylori.

Consultation médicale et tests

Si vous suspectez une infection par Helicobacter pylori, prenez l’avis de votre médecin. Il effectuera un questionnaire précis évaluant les antécédents familiaux et les symptômes exprimés. Selon le diagnostic établi, il procédera ou non à la prescription d’examens complémentaires. Il s’agit généralement d’une fibroscopie gastrique, acte pratiqué par un gastro-entérologue au cours duquel on introduit une caméra dans l’estomac en passant par l’oesophage afin d’observer la muqueuse gastrique à la recherche d’une inflammation, voire d’un ulcère. Pendant cet examen, le spécialiste prélève des cellules de l’estomac grâce auxquelles un biologiste pourra relever la présence d’Helicobacter pylori et éliminer un éventuel cancer gastrique.

Une prise de sang préalable peut également écarter une hypothétique infection, mais si elle s’avère positive, il faudra tout de même réaliser la fibroscopie digestive. Deux autres tests peuvent être pratiqués en laboratoire, mais ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale : le test respiratoire à l’urée marquée et la recherche d’antigènes dans les selles.

Traitement d’une infection à Helicobacter Pylori

Traitement curatif classique

Une fois que sa présence est identifiée, la bactérie Helicobacter pylori peut assez facilement être éradiquée à l’aide d’un simple traitement antibiotique et d’un anti-acide de type IPP (inhibiteur de la pompe à protons). L’examen biologique des cellules gastriques permet généralement de déterminer quelle molécule sera la plus efficace pour s’en débarrasser. Le traitement médicamenteux est relativement court et dure entre 10 et 14 jours.

Traitement naturel

Les probiotiques présentent de nombreux bienfaits pour la sphère digestive et proposent souvent une solution naturelle à de multiples problèmes. Certaines souches utilisées dans le cadre d’études cliniques ont montré une efficacité contre Helicobacter pylori, notamment Lactobacillus Reuteri. Cette souche probiotique contribue à réduire la charge bactérienne dans l’estomac en favorisant l’élimination d’H. pylori au cours de la digestion.

C’est pour cette raison que nous avons choisi ce lactobacille comme ingrédient principal de notre formule Pylori Balance ciblée sur le confort gastrique. Pour plus d’efficacité, nous l’avons associé à Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus plantarum, des probiotiques aux effets bénéfiques reconnus.

L-Gasseri – L’effet ventre plat

Probio+ – La digestion facile

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo