0 0,00

Helicobacter pylori et douleurs dorsales : y a-t-il un lien??

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Helicobacter pylori et douleurs dorsales : y a-t-il un lien??
Helicobacter pylori est la bactérie responsable de la majorité des cas d’ulcère gastrique ou duodénal ainsi que de 80 % des cancers de l’estomac. Elle évolue sur les parois gastriques où elle trouve des conditions propices à sa prolifération, puisqu’elle apprécie le milieu acide qu’offre le mucus qui les recouvre. Ce microbe occasionne différents troubles digestifs liés à l’inflammation et aux lésions qu’il crée, mais il peut aussi engendrer d’autres manifestations plus atypiques qui ne sont pas nécessairement en lien avec l’estomac. Helicobacter pylori et douleurs dorsales peuvent, par exemple, être liés. Nous vous expliquons dans quels cas.

Pourquoi Helicobacter pylori et douleurs dorsales peuvent être liés??

Au début de l’infection, H. pylori ne se manifeste que très peu, bien qu’il se multiplie à la surface de la muqueuse gastrique. Lorsque la prolifération a atteint un certain seuil, la bactérie provoque une gastrite (inflammation des parois de l’estomac) qui se traduit par différents symptômes, dont des brûlures gastriques, des nausées et vomissements, des difficultés de digestion (dyspepsie). À ce stade, il est très rare que les douleurs dorsales soient en lien avec les troubles digestifs.

La gastrite non traitée peut dégénérer au bout de quelques mois ou années en ulcère gastro-duodénal. Il s’agit d’une ou de plusieurs plaies sur la paroi interne de l’estomac, généralement au niveau de l’antre gastrique (partie inférieure) ou du duodénum, première section de l’intestin grêle. L’ulcère se caractérise par des symptômes similaires à ceux de la gastrite, mais avec des douleurs beaucoup plus vives.

Chez certaines personnes, il arrive que la douleur irradie plutôt vers l’arrière de l’organe et qu’elle soit donc déportée. Le patient souffrant d’un ulcère peut se plaindre d’avoir mal dans le dos alors qu’il n’a parfois pas mal à l’estomac. Autres indices qui peuvent laisser suspecter un ulcère : dans le cadre d’un ulcère de l’estomac, la prise alimentaire augmente les douleurs, tandis qu’en cas d’ulcère duodénal, elle les calme.

Si vous vous reconnaissez dans ce tableau ou si d’autres troubles digestifs accompagnent les douleurs dans le dos, il est important de consulter votre médecin traitant pour établir un diagnostic fiable. D’autres affections viscérales peuvent aussi être à l’origine des troubles, comme une pathologie du colon, un problème pancréatique ou des calculs rénaux.

Traitement et précautions à prendre en cas d’ulcère gastro-duodénal

Lors d’une consultation pour suspicion d’ulcère, le médecin est généralement amené à prescrire un test pour confirmer le diagnostic. Dans beaucoup de cas, il s’agit d’une fibroscopie gastrique (ou gastroscopie) avec biopsie qui permet de prélever des cellules dans l’estomac afin de les examiner et d’éliminer le risque de cancer. Une fois que le diagnostic ne fait plus aucun doute, le traitement consiste en la prise d’une combinaison d’antibiotiques et d’un anti-acide pendant 10 jours.

Durant cette période, ainsi que pendant l’intervalle séparant le test de son résultat, il est primordial de ménager la muqueuse gastrique pour ne pas aggraver l’ulcère. Celui-ci peut en effet se compliquer et entraîner une perforation de l’organe à l’origine d’une péritonite, d’une hémorragie digestive, d’une anémie ou encore d’une sténose du pylore (rétrécissement du canal de communication entre l’estomac et l’intestin grêle).

Que vous souffriez de douleurs dorsales ou bien digestives, veillez à éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui peuvent faire saigner l’ulcère et le creuser un peu plus. Éliminez, si possible, la consommation de tabac ainsi que d’aliments et boissons agressifs pour la muqueuse : alcool, café, thé, piment, poivre, graisses saturées, nourriture acide, etc.. Favorisez les boissons riches en bicarbonates, les aliments à forte teneur en antioxydants ainsi que les yaourts et produits fermentés sources de probiotiques.

Pour donner un coup de pouce à votre muqueuse gastrique et l’aider à retrouver son intégrité plus rapidement, vous pouvez opter pour notre complément alimentaire Pylori Balance qui contient des probiotiques, dont Lactobacillus reuteri. Cette souche à montré son efficacité pour réduire la charge bactérienne en cas d’infection par Helicobacter pylori. Ciblée sur le confort gastrique, la formule Pylori Balance renferme également les souches Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus plantarum.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo