0 0,00

Comment traiter un Helicobacter pylori??

Apyforme > Articles Santé > Bien-être digestif > Comment traiter un Helicobacter pylori??
La prolifération de la bactérie Helicobacter pylori au sein de l’estomac est la source d’un inconfort digestif important, qui ne fait qu’augmenter au fil des années lorsque l’infection n’est pas prise en charge. Nous vous expliquons pourquoi et comment traiter Helicobacter pylori.

Pourquoi traiter Helicobacter pylori??

Helicobacter pylori est une bactérie qui doit son nom à sa forme d’hélice. Généralement contractée très tôt dans la vie, souvent dès l’enfance, elle se transmet par voie orale et se développe dans l’estomac, dont elle apprécie tout particulièrement l’acidité.

Bien que la prolifération d’Helicobacter pylori passe inaperçue les premières années, elle est systématiquement responsable d’une inflammation de la muqueuse gastrique. Au fil du temps, cette gastrite provoque différents troubles digestifs plus ou moins gênants, mais elle risque surtout d’évoluer vers des pathologies plus sévères si elle n’est pas traitée : l’ulcère gastro-duodénal ou un cancer gastrique dans 1 % des cas.

La contamination par H. pylori concerne 15 à 30 % des gens. Elle est donc très fréquente. Elle se traduit principalement par des brûlures gastriques, des maux de ventre, des difficultés de digestion ou encore des ballonnements et éructations. Pour retrouver un bon confort digestif et éviter les complications graves qui sont liées à l’activité d’Helicobacter pylori, il est important d’identifier sa présence, mais surtout d’éradiquer la bactérie le plus rapidement possible. Le traitement est bien maîtrisé et s’avère simple et efficace grâce aux molécules dont on dispose aujourd’hui.

Le diagnostic de l’infection par H. pylori

Lorsque vous allez consulter votre médecin pour des troubles évoquant une gastrite ou un ulcère gastro-duodénal, ce dernier va faire une évaluation complète de vos symptômes, de vos antécédents médicaux et de vos antécédents familiaux. Si le tableau ainsi dressé lui semble typique des affections précédemment citées, il recommandera la réalisation d’un examen complémentaire pour confirmer la gastrite ainsi que la présence de H. pylori : la fibroscopie gastrique (ou gastroscopie) avec biopsie.

Cet examen consiste à faire passer une petite caméra endoscopique dans l’oesophage afin d’observer visuellement la muqueuse gastrique. À cette occasion, le gastro-entérologue qui pratique l’acte prélève des cellules de l’estomac à divers endroits. Celles-ci sont ensuite minutieusement analysées par un biologiste qui, s’il dispose de l’équipement adéquat, teste la résistance des bactéries à différents antibiotiques, pour savoir lesquels sont les plus efficaces.

Le traitement traditionnel d’une infection par Helicobacter pylori

Le traitement classique de l’infection par H. pylori dure, la plupart du temps, une dizaine de jours et comprend la prise de deux molécules antibiotiques différentes, l’amoxicilline et la clarithromycine, associées à un inhibiteur de la pompe à protons (IPP), un médicament anti-acide. C’est ce que l’on appelle une trithérapie. Dans certains cas, la clarithromycine est remplacée par la lévofloxacine.

Lorsque l’antibiogramme fourni par le biologiste après biopsie révèle une résistance des bactéries aux antibiotiques cités, le spécialiste prescrit une quadrithérapie se composant toujours d’un IPP, mais également de bismuth, de tétracycline et de métronidazole. Dans le cas d’une femme enceinte ou allaitante, le traitement potentiellement dangereux pour le foetus ou le nourrisson allaité sera remis à plus tard.

Dans 90 % des cas, cette prise en charge médicamenteuse est un succès. Un test respiratoire à l’urée marquée est généralement effectué environ un mois après la trithérapie ou la quadrithérapie afin de confirmer l’éradication d’Helicobacter pylori. Si malheureusement, le test montre la présence de la bactérie, une consultation spécialisée sera nécessaire.

Traiter Helicobacter pylori naturellement

Comme dans le cas de toute maladie pouvant évoluer vers des troubles graves, il convient de consulter votre médecin traitant dès lors que vous suspectez une contamination par Helicobacter pylori. Seul un examen médical sérieux peut confirmer la présence de la bactérie et poser les bases de la conduite à tenir pour traiter l’infection et ne pas aggraver la gastrite. Vous pouvez cependant mettre en place un certain nombre de choses pour réduire l’acidité de l’estomac et favoriser l’élimination de la bactérie H. pylori.

Commencez par supprimer les facteurs suscitant une hypersécrétion d’acide gastrique, notamment la consommation de : tabac, alcool, lait, thé, café, chocolat, matières grasses, certains médicaments (aspirine, ibuprofène, kétoprofène, etc.). Évitez les repas trop copieux, en particulier juste avant le coucher. Certains aliments peuvent favoriser la cicatrisation de la muqueuse gastrique, comme le miel et les yaourts riches en probiotiques.

Certains probiotiques ont en effet démontré leur capacité à entraîner avec eux les bactéries H. pylori afin qu’elles soient éliminées au cours de la digestion. C’est le cas de Lactobacillus reuteri, un ferment lactique que nous avons associé à deux autres probiotiques dans notre formule Pylori Balance ciblée sur le confort digestif. Ce complément alimentaire en gélules peut être pris en cas de crise aiguë, en cure, ou bien en entretien pour limiter la prolifération des bactéries pathogènes. C’est un allié précieux pour mettre fin à l’inconfort digestif.

L-Gasseri
L’effet ventre plat

Probio+
La digestion facile

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo