0 0,00

Comment soigner une mycose vaginale??

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Comment soigner une mycose vaginale??
Très fréquente, la mycose vaginale n’a rien à voir avec un manque d’hygiène. Elle est avant tout due à une modification importante de la flore intime. Comment se débarrasser de la levure qui en est responsable ? Comment rééquilibrer son microbiote pour prévenir et soigner une mycose vaginale ? Quelques conseils qui peuvent vous aider.

À quoi est due la mycose du vagin ?

La mycose vulvaire ou vaginale est la conséquence d’un déséquilibre du microbiote intime. Connu également sous le nom de flore vaginale, celui-ci se compose de bactéries et de levures probiotiques dont la mission est de défendre la zone génitale contre les microbes, les champignons et les virus pathogènes.

La microflore du vagin et de la vulve est constituée à 90 % de ferments lactiques du groupe des lactobacilles. Les 10 % restants réunissent toute une variété de micro-organismes vivants qui ne nuisent pas à une bonne santé tant qu’ils demeurent en nombre restreint. Parmi eux, l’on retrouve des levures. Lorsque la flore intime est déséquilibrée, ces champignons parasitaires prolifèrent et provoquent des mycoses, notamment des candidoses quand l’affection est due au candida albicans.

Assez invalidante, cette infection fongique n’est pas dangereuse si elle est traitée correctement. Elle entraîne l’apparition de différents symptômes responsables d’une vaginite dont l’intensité varie en fonction de la quantité de germes néfastes dans la zone intime :

–        des démangeaisons,

–        des irritations de la muqueuse intime,

–        des brûlures de la vulve, du vagin ou au cours de la miction,

–        une odeur caractéristique,

–        des pertes vaginales blanchâtres qui diffèrent des pertes blanches habituelles.

Bien qu’elle soit très gênante, la mycose vaginale se soigne assez facilement.

Soigner une mycose vaginale : le traitement médical

La prise en charge d’une mycose vaginale repose sur l’utilisation de soins locaux avec des agents antifongiques, c’est-à-dire une substance médicamenteuse capable de tuer les levures pathogènes.

Lorsque vous suspectez une mycose vaginale, il est toujours préférable d’aller consulter votre médecin ou votre gynécologue pour confirmer le diagnostic et obtenir une prescription adaptée à la nature de votre affection. La mycose peut parfois se confondre avec une cystite ou avec une vaginose infectieuse. Il existe cependant en pharmacie des préparations antimycosiques disponibles sans ordonnance.

Qu’ils soient ou non délivrés sur avis médical, ces soins se présentent sous la forme de crèmes à appliquer sur la vulve ou d’ovules à insérer dans le vagin où ils libèrent lentement leurs actifs.

La plupart des femmes connaissent un jour ou l’autre un épisode de mycose dans leur vie. Pour 10 % d’entre elles, cette infection à levures récidive à plusieurs reprises. Parfois, c’est le traitement antifongique lui-même qui déstabilise la flore de façon trop importante créant un cercle vicieux à l’origine des mycoses à répétition.

Dans ce cas, le traitement médical doit s’accompagner de mesures complémentaires contribuant à soigner la mycose vaginale de manière plus définitive.

Prévenir et soigner la mycose vaginale à long terme

Pour éviter les récidives de mycoses de la vulve et du vagin, il faut faire en sorte de préserver le microbiote. Pour cela, vous pouvez agir sur votre hygiène intime, mais également sur la composition de votre microflore.

Toilette intime et mycose

Pour accélérer la guérison d’une mycose et empêcher que la flore vaginale ne soit pas détériorée au quotidien, il convient d’avoir une hygiène intime suffisante, mais pas excessive.

Optez pour un savon ou un gel adapté au nettoyage de la zone génitale. Celui-ci doit avoir un pH assez bas pour respecter l’acidité naturelle du vagin. Les gels douche et les savons classiques sont quant à eux beaucoup trop décapants.

Évitez l’emploi d’un gant de toilette qui est un vrai nid à microbes, ou bien changez-le impérativement à chaque utilisation. Pour ne pas détruire la flore résidente, n’ayez en aucun cas recours à une douche vaginale trop agressive pour les bonnes bactéries du microbiote.

Rééquilibrer sa flore intime

Pour soigner une mycose vaginale chronique ou aiguë, il est intéressant d’avoir recours aux probiotiques, et plus particulièrement aux lactobacilles. Pour un effet quasi immédiat, ils peuvent être apportés directement au coeur de la flore vaginale grâce à des capsules, des ovules ou des gélules à insérer dans le vagin.

Ils peuvent également être pris par voie orale sous forme de complément alimentaire. Dans ce cas, ils passent par le système digestif avant de rejoindre le microbiote intime. Ils sont alors plus longs à faire effet, mais permettent une action sur le long terme.

Les produits Apyforme aident à traiter la mycose et à en prévenir la récidive en vous procurant des souches de Lactobacillus sélectionnées pour leur efficacité au sein de la flore vaginale. D’excellente qualité, ils se composent de ferments lactiques cultivés en France vous offrant tous les bienfaits des probiotiques.

Le traitement de la mycose vaginale est autant affaire de prévention que de soins spécifiques. N’hésitez pas à pratiquer les bons gestes dès maintenant pour en éviter l’apparition.

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo