0 0,00

Comment soigner une candidose systémique??

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Comment soigner une candidose systémique??
La candidose systémique est une affection grave qui peut aboutir au décès dans certains cas. Elle concerne la plupart du temps les patients atteints d’une pathologie pouvant altérer leurs défenses immunitaires. Comment identifier et soigner une candidose systémique?? Ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce qu’une candidose systémique??

Une candidose est une forme de mycose due à la prolifération de champignons microscopiques de la famille des Candida. Dans 50 % des cas, il s’agit du Candida albicans, présent à l’état naturel dans le système digestif humain. Il existe plusieurs types de candidose, classés selon la région anatomique touchée, par exemple :

  • Candidose intestinale (côlon),
  • Candidose digestive (ensemble du tube digestif, de la cavité buccale au rectum),
  •  Candidose vaginale ou vulvaire (parties génitales féminines),
  •  Candidose du gland (chez l’homme),
  • etc..

Parfois, la levure responsable de cette infection s’est tellement multipliée qu’elle a envahi une grande variété d’organes du corps humain, voire la totalité de l’organisme et se détecte même dans la circulation sanguine. Dans ce cas, l’on parle d’une candidose systémique, car elle n’est plus localisée. Il s’agit d’une affection grave pouvant aboutir au décès du patient dans 40 % des cas si la situation n’est pas traitée à temps, et ce, malgré les nouveaux médicaments antifongiques existants.

Comment se développe une candidose systémique??

Une candidose systémique apparaît généralement chez les personnes immunodéprimées dont le système immunitaire n’arrive plus à se défendre efficacement contre les micro-organismes pathogènes. Elle atteint donc plus particulièrement les patients sous corticothérapie prolongée, sous chimiothérapie, présentant un taux de globules blancs très bas (neutropénie prolongée), porteurs du VIH, ayant subi une greffe d’organe, etc..

Le développement anormal du Candida albicans peut-être dû à une infection nosocomiale contractée lors d’une hospitalisation, en particulier si le patient a gardé un cathéter pendant un long laps de temps. Elle peut également être causée par la prolifération de la levure suite à une altération des défenses naturelles de l’organisme, le Candida albicans étant présent de façon non pathologique en faible quantité dans le côlon.

Dans ce dernier cas, les levures ont généralement profité d’un déséquilibre important du microbiote intestinal pour se multiplier. Cela peut être dû à une fragilisation des muqueuses digestives ou encore à un traitement par antibiotiques ayant détruit les bactéries probiotiques de l’intestin. Dans un contexte de diminution des défenses immunitaires, le Candida albicans a pu ensuite passer dans le sang, infestant tout l’organisme.

Identifier une candidose systémique

La candidose systémique est assez difficile à diagnostiquer et souvent prise en charge tardivement. Elle est à différencier de la candidose chronique qui correspond généralement à une infection fongique récidivante en l’absence de traitement de fond.

Les candidoses systémiques se traduisent en principe par une fièvre prolongée qui ne cède pas suite à la prise d’un traitement antibiotique, chez une personne présentant une prédisposition au développement anarchique du Candida albicans. Un test sanguin peut mettre en évidence la présence du champignon dans le sang, permettant de confirmer le diagnostic.

Selon les zones où les levures se sont installées, l’infection fongique peut se manifester par :

  • Des troubles digestifs : diarrhée, constipation, ballonnements, gaz intestinaux, nausées, vomissements, brûlures d’estomac,
  • Un inconfort intime : démangeaisons et irritations de la vulve et du vagin, pertes blanches malodorantes
  • Des infections urinaires,
  • Un muguet si la mycose touche la bouche,
  • Mycoses cutanées,
  • Etc..

Comment soigner une candidose systémique??

Une fois la candidose systémique identifiée, un traitement antifongique est mis en place dans les plus brefs délais afin de détruire les levures pathogènes. Il peut être administré sous forme injectable (à l’hôpital seulement) ou par voie orale, en comprimés, en gélules ou en solution buvable. Les portes d’entrée d’infection potentielles doivent également être éliminées, telles que les cathéters.

Dans la mesure où ce type d’infection fongique grave touche majoritairement des patients dont le terrain immunitaire est fortement altéré, il est obligatoire de demander conseil à votre médecin avant de procéder à une automédication par tout autre moyen que ceux prescrits de sa main.

Au cours d’une candidose simple ne concernant qu’une seule région de l’anatomie, il peut être pertinent de prendre des compléments alimentaires en probiotiques. Mais en cas d’immunodéficience, ce genre de supplémentation pourrait ne pas être judicieuse et risque d’interférer avec une guérison optimale de la candidose systémique.

C’est pourquoi toute prise de ferments lactiques doit être validée par un professionnel de santé maîtrisant votre dossier médical. N’hésitez pas à vous tourner vers votre médecin traitant si vous avez le moindre doute concernant votre santé.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo