0 0,00

Comment attrape-t-on une mycose au vagin ?

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Comment attrape-t-on une mycose au vagin ?
La mycose vaginale est une infection franchement désagréable qui provoque des démangeaisons intenses, des pertes blanches et parfois des douleurs et des brûlures synonymes d’inconfort intime. Vous avez beau veiller à votre hygiène intime, vous avez tout de même contracté cette maladie gênante ? Mais, comment attrape-t-on une mycose au vagin ? Quelle en est l’origine ? Comment la soigner ? On vous dit tout !

Comment attrape-t-on une mycose vaginale ?

L’origine de la mycose vaginale

Pour comprendre comment vous pouvez contracter une mycose intime, il faut revenir sur ce qui en est la cause. À la base, il s’agit d’une infection fongique, c’est-à-dire qu’elle est provoquée par la prolifération de champignons microscopiques. Ce sont pratiquement toujours des levures de la sous-espèce Candida albicans. Comme toutes les muqueuses intimes sont voisines, la mycose au vagin s’étend souvent également à la vulve et parfois même à tout le périnée, voire à l’anus si la situation évolue depuis un certain temps.

Si Candida albicans est le responsable direct de la mycose vaginale, que l’on nomme d’ailleurs aussi candidose, il faut savoir qu’il n’a pu se multiplier que dans des conditions bien précises. Même quand vous ne souffrez d’aucun trouble intime, on peut relever la présence de C. albicans au sein de votre flore génitale, mais seulement en toute petite proportion. La majorité du temps, il ne peut pas se reproduire car les lactobacilles qui représentent 90 % de votre flore vaginale, ou microbiote, se chargent de l’en empêcher. Mais, il arrive parfois que ces bonnes bactéries de la famille des ferments lactiques ne soient plus assez nombreuses pour y parvenir. Le champignon se met alors à proliférer et la mycose apparaît.

Ainsi, tout ce qui est susceptible de détruire les lactobacilles vaginaux, que l’on appelle également probiotiques, favorise le développement de la mycose génitale, par exemple :

  • La prise de certains traitements médicamenteux (antibiotiques, immunosuppresseurs, corticoïdes),
  • Une alimentation trop peu variée ou comprenant trop de produits industriels,
  • Une toilette intime trop fréquente, ou réalisée avec des produits inadaptés à cette zone (antiseptiques, gel douche classique),
  • Le port de vêtements synthétiques qui ne laissent pas suffisamment respirer la peau.

Parallèlement, tout ce qui favorise une macération au niveau de l’entrejambe, le fait de négliger sa toilette intime ou une alimentation trop sucrée offre des conditions propices à la prolifération de Candida albicans.

La mycose intime est-elle une maladie sexuellement transmissible (MST) ?

Comme nous l’avons vu, Candida albicans est déjà présent au niveau des muqueuses intimes chez toutes les femmes, même quand il n’y a aucune mycose en cours. De ce fait, il y a peu de chance de contracter la candidose durant un rapport sexuel. Seuls de très rares cas de contamination ont été décrits dans des conditions rarement réunies en temps normal. À ce jour, la mycose n’est pas répertoriée comme une infection sexuellement transmissible (IST).

Peut-on attraper une mycose génitale en allant à la piscine ?

La mycose vaginale ne peut pas non plus se transmettre en allant se baigner à la piscine municipale, ni même en allant dans des toilettes publiques. Gardez à l’esprit que la cause principale de la candidose reste un déséquilibre du microbiote qui provoque une multiplication des champignons déjà présents. On pourrait presque parler d’auto-contamination.

Cependant, souvenez-vous, la mycose a plus de facilité à s’installer lorsque les muqueuses génitales sont amenées à macérer. Quand vous allez à la piscine, si vous êtes sujette à ce type d’infection, il vaut mieux aller vous changer et remettre des vêtements secs dès que la baignade est terminée, plutôt que de garder votre maillot de bain mouillé qui engendre une très forte humidité au niveau de l’entrejambe.

Comment soigner la mycose du vagin ?

Si vous êtes sûre de souffrir d’une mycose vaginale, vous trouverez en pharmacie des traitements locaux sans prescription pour vous en débarrasser. La stratégie habituelle consiste à insérer un ovule antifongique dans le vagin et à appliquer une crème antimycosique sur les muqueuses externes (vulve, périnée, anus) pour éliminer Candida albicans. Si vous consultez un médecin ou un gynécologue pour une candidose, il peut aussi juger utile de vous prescrire un médicament antifongique à prendre par voie orale.

Si vous avez repéré des facteurs favorisants qui vous concernent parmi ceux que nous avons cités, il faudra également faire le nécessaire pour les évincer. Cela vous aidera à accélérer la guérison et à prévenir les récidives. Mais surtout pour ne plus souffrir et mettre fin définitivement à la mycose, le plus important est de rétablir l’équilibre de votre microbiote en lui apportant les lactobacilles dont il a besoin. Pour cela, vous pouvez avoir recours à un complément alimentaire à base de probiotiques spécifiques de la zone intime.

Notre formule Probio+ Intima est spécifiquement élaborée à base 4 souches de probiotiques vaginaux naturellement présents dans la flore intime. Il peut se prendre en cure d’attaque au cours d’une mycose, en prévention des récidives ou en entretien pour conserver votre confort intime. Grâce à lui et à nos conseils, vous pourrez dire au revoir à la mycose vaginale.

Probio+ Intima

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo