0 0,00

Candidose : les symptômes à (re)connaître

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Candidose : les symptômes à (re)connaître
Bénigne, mais à l’origine d’un inconfort important, la candidose peut toucher le tractus digestif comme les parties génitales. Très fréquente chez la femme, la mycose intime due au Candida albicans est parfois identifiée tardivement. Qu’elle soit primaire ou secondaire à une mycose digestive, elle se manifeste par différents signes que nous allons vous aider à reconnaître. Tour d’horizon des symptômes d’une candidose.

Candidose : symptômes généraux et digestifs

La candidose est une mycose due à la prolifération d’une levure naturellement présente dans notre corps, le Candida albicans. En principe, ce champignon microscopique ne représente qu’une faible proportion des micro-organismes qui peuplent le corps humain. Les bonnes bactéries et levures probiotiques qui constituent nos défenses naturelles se chargent de garder sa population sous contrôle, l’empêchant ainsi d’altérer notre état général.

Parfois sous l’influence de certains facteurs extérieurs, l’écosystème complexe que forment les probiotiques est perturbé. Le Candida albicans en profite alors pour se multiplier et prendre le dessus sur les mécanismes de défense du système immunitaire. En colonisant chaque jour un peu plus le milieu qu’elle incorpore, cette levure engendre de nombreux désagréments.

Les zones les plus propices au développement d’une candidose sont généralement le côlon, suivi du reste du tube digestif dans sa totalité. C’est pourquoi bon nombre de symptômes d’une candidose sont liés à la digestion, mais cette infection fongique peut également traduire sa présence par des signes plus généraux en lien avec l’immunité.

Les manifestations les plus fréquentes d’une candidose sont entre autres :

  • Constipation,
  • Diarrhée,
  • Douleurs abdominales avec ou sans sensations de ballonnements,
  • Flatulences,
  • Nausées et vomissements,
  • Fatigue chronique,
  • Allergies plus fréquentes ou plus virulentes,
  • Intolérances, voire allergies alimentaires,
  • Augmentation des infections virales ou bactériennes.

Chez la femme, le champignon responsable de la candidose est capable de migrer vers le microbiote intime, mais il peut aussi se développer en premier lieu au niveau des parties génitales sans avoir infesté la flore intestinale au préalable.

Les manifestations spécifiques d’une mycose intime

Qu’elle soit primaire ou secondaire à une candidose digestive, la candidose intime génère des symptômes facilement reconnaissables :

  • Démangeaisons et irritations de la vulve et du vagin,
  • Pertes vaginales malodorantes, différentes des pertes blanches naturelles,
  • Brûlures dans la zone génitale au moment de la miction,
  • Vaginite rendant les rapports sexuels douloureux,
  • Sensation que les muqueuses de la vulve sont « à vif » et gonflées.

Comment traiter et prévenir les symptômes d’une candidose intime??

La candidose et les symptômes qui l’accompagnent peuvent être évités en adoptant une bonne hygiène intime associée à la prise de compléments alimentaires en probiotiques lorsque le microbiote vaginal risque d’être déséquilibré.

La toilette intime doit être régulière sans être excessive pour ne pas décaper la muqueuse. Utilisez de préférence un gel lavant doux à usage gynécologique et n’employez jamais d’antiseptiques dans cette zone, sauf avis médical contraire. Préférez le port de sous-vêtements en coton ou toute autre matière naturelle respirante pour limiter les phénomènes de macération.

Si vous avez des raisons de penser que la composition de votre microflore vulvaire est altérée, il est intéressant de faire le nécessaire pour la réensemencer. Cela peut être le cas suite à la prise d’antibiotiques, si vous ressentez certains des symptômes cités plus haut ou si vous êtes sujette à des mycoses vaginales à répétition.

Dans ce cas, optez pour un complément alimentaire riche en probiotiques qui apportera un grand nombre de bactéries et de levures bénéfiques à votre microbiote intime. Nos gélules végétales Probio+ Intima sont idéales pour procurer des milliards de bactéries naturellement présentes dans la zone génitale. Renfermant 4 souches de lactobacilles efficaces contre les levures pathogènes, elles vous aideront à rétablir l’équilibre de la flore vaginale en peu de temps.

Probio+ Intima

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima
L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo

      Créez votre zone bleue, votre zone de bien-être.

      Jusqu’à Dimanche minuit, nos formules naturelles sont à prix tout doux pour faire le plein de nutriments essentiels à l’approche de l’hiver.