0 0,00

Qu’est-ce qu’une candidose oesophagienne??

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Qu’est-ce qu’une candidose oesophagienne??
Parmi les mycoses du tube digestif, la candidose de l’oesophage n’est pas la plus connue, mais a un effet désastreux sur la qualité de vie. Qu’est-ce qu’une candidose oesophagienne?? Quels en sont les symptômes et comment la traiter?? Le point sur la question.

Candidose oesophagienne : définition simple

La candidose oesophagienne est une forme de mycose digestive causée par des champignons microscopiques appelés Candida albicans. La plupart du temps, elle est secondaire à une infection fongique ayant débuté dans le côlon avant de s’étendre progressivement à l’ensemble du tube digestif, dont l’oesophage.

Les causes de la mycose de l’oesophage

Le Candida albicans vit à l’état naturel dans plusieurs zones de l’organisme. L’une d’entre elles est le gros intestin au sein duquel cette levure ne représente qu’une minorité des micro-organismes vivants qui y sont présents.

Le côlon abrite en effet de nombreuses bactéries et levures, la majorité de celles-ci étant des agents probiotiques, membres à part entière du système immunitaire. Appartenant au groupe des ferments lactiques, les probiotiques de l’intestin sont généralement des lactobacilles, des streptocoques, des lactocoques, des bifidobactéries ou des saccharomyces.

Ces bonnes bactéries et levures forment un écosystème nommé microbiote dont le rôle est d’optimiser les mécanismes de la digestion et de créer un milieu hostile au développement des microbes et champignons à l’origine de maladies.

Lorsque les probiotiques sont en sous-nombre, les germes pathogènes ont alors l’occasion de se multiplier pour coloniser l’intestin, puis les organes digestifs adjacents. C’est ainsi que la candidose remonte petit à petit jusqu’à l’oesophage pour arriver à terme dans la cavité buccale ou elle provoque un muguet (mycose de la bouche).

Plusieurs éléments peuvent favoriser un déséquilibre de la flore intestinale, et donc la prolifération du Candida albicans : prise d’antibiotiques ou de corticoïdes, alimentation trop riche en sucres, stress, pollution, consommation de toxiques (alcool, tabac, drogue).

Les symptômes de la candidose oesophagienne

La candidose de l’oesophage étant rarement primitive, l’infestation par le Candida albicans se manifeste très souvent par des symptômes en lien avec d’autres organes du système digestif :

  • Troubles du transit : constipation, diarrhée, ballonnements, gaz,
  • Brûlures d’estomac,
  • Nausées et vomissements,
  • Reflux gastro-oesophagien (remontées acides),
  • Douleurs abdominales.

D’autres symptômes plus spécifiques d’une atteinte de l’oesophage sont également constatés :

  • oesophagite (inflammation de l’oesophage),
  • Maux de gorge liés à une progression de la candidose en direction de la bouche,
  • Difficultés à avaler, plus ou moins accompagnées de douleur,–        Perte de poids rare, mais possible du fait des difficultés à s’alimenter correctement.

Dans toutes les formes de candidose, qu’il s’agisse d’une mycose intime ou digestive, d’autres symptômes plus généraux peuvent apparaître :

  • Fatigue chronique,
  • Fièvre (signe possible d’une surinfection),
  • Allergies plus fréquentes ou plus intenses,
  • Augmentation des intolérances et allergies alimentaires,
  •  Accroissement des Infections virales et bactériennes.

Comment soigne-t-on une candidose oesophagienne??

La prise en charge classique de la mycose oesophagienne se traduit par la prescription d’un antifongique par voie orale. Il existe des médicaments antimycosiques sous forme de gélules et de comprimés, mais la forme liquide est souvent privilégiée, car les solutions antifongiques sont généralement formulées de manière à tapisser les muqueuses de la bouche, de la gorge et de l’oesophage. Elles permettent ainsi un traitement local et systémique grâce à un seul et même produit. Dans certains cas, un traitement antibiotique est prescrit en prévention d’une éventuelle surinfection.

Pour éviter les récidives, il existe un remède simple et naturel qui permet de rééquilibrer le microbiote intestinal pour qu’il défende l’organisme et le tube digestif, en particulier contre la réinfestation par le Candida albicans. Il s’agit de la prise de probiotiques par voie orale.

Notre complément alimentaire Probio+ renferme 10 souches de ferments lactiques de haute qualité cultivés en France et minutieusement sélectionnés pour leurs bienfaits sur la flore intestinale. Ils représentent une solution sûre et saine pour restaurer la microflore de l’intestin et prévenir les récidives de candidose oesophagienne.3

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo