0 0,00

Probiotiques et intestin : Quelles souches choisir ?

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Probiotiques et intestin : Quelles souches choisir ?
Constitué de probiotiques, des micro-organismes vivants non pathogènes, le microbiote intestinal participe activement au confort digestif ainsi qu’à la lutte contre les microbes et les virus. Si probiotiques et intestins sont indissociables, tous n’ont pas le même effet sur le transit et la santé en général. Quel rôle jouent-ils?? Quels sont les meilleurs probiotiques pour le système digestif?? On fait le point avec vous.

Quel rôle jouent les probiotiques dans les intestins ?

Membres à part entière du système digestif, les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui peuplent la flore résidente du côlon et de l’intestin grêle. Sans eux, le microbiote intestinal n’existerait tout simplement pas.

Rassemblant environ 100 000 milliards de bonnes bactéries et de levures bénéfiques, ce dernier est un acteur essentiel de l’immunité. En formant une barrière de défense naturelle contre les allergènes, les microbes et les virus pathogènes, il lutte activement contre le développement d’infections et de troubles divers.

Mais l’action des probiotiques de l’intestin ne s’arrête pas à leur rôle dans le système immunitaire. Ils favorisent également le bon déroulement de la digestion en protégeant la muqueuse intestinale et en facilitant l’absorption des nutriments apportés par l’alimentation.

Population de la flore intestinale : un équilibre à préserver

Sous l’influence de nos modes de vie modernes, de nombreux événements peuvent perturber l’équilibre de la flore intestinale. De mauvaises habitudes alimentaires, le stress ou la consommation de tabac et d’alcool ont une influence néfaste sur la composition du microbiote. Certaines maladies infectieuses ou encore la prise d’antibiotiques peuvent également tuer les probiotiques de l’intestin.

Un déséquilibre durable de la microflore intestinale est susceptible d’entraîner l’apparition de divers troubles généraux comme des allergies et des infections ou des phénomènes concernant directement un dysfonctionnement du côlon, le transit ou un syndrome inflammatoire :

  • diarrhée,
  • gastro-entérite,
  • constipation chronique ou aiguë,
  • candidose,
  • ballonnements,
  • flatulences,
  • douleurs abdominales,
  • etc..

Au contraire, un microbiote intestinal riche en bactéries bénéfiques apporte de nombreux bienfaits pour la santé :

  • amélioration du transit, du péristaltisme intestinal et du confort digestif en général,
  • réduction de la perméabilité de la paroi de l’intestin favorisant ainsi l’intégrité de la barrière de défense naturelle et l’assimilation des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments),
  • atténuation des manifestations de certaines affections comme le syndrome de l’intestin irritable (SII), la maladie coeliaque ou la maladie de Crohn,
  • effet sur l’aspect général de la personne : ventre plus plat, poids plus stable, teint plus frais, etc..

Opter pour les bons probiotiques pour les intestins

Généralement présentes dans les produits laitiers (yaourts, fromages, etc.), les bactéries probiotiques appartenant à la catégorie des ferments lactiques se regroupent en 4 grandes familles : les lactobacilles, les bifidobactéries, les streptocoques et les lactocoques. Les saccharomyces, des levures issues de la fermentation de la bière, sont également reconnues pour leur capacité à renforcer le microbiote.

Pour préserver le bon fonctionnement de l’intestin, il est intéressant de diversifier sa microflore naturelle en suivant une cure de probiotiques sous forme de compléments alimentaires à base de micro-organismes vivants. Dans cette optique, les études montrent que certaines souches de probiotiques sont plus efficaces que d’autres :

  • Pour prévenir la diarrhée ou en diminuer l’intensité : Lactobacillus Rhamnosus, Lactobacillus Casei, Lactobacillus Acidophillus, Bifidobacterium Bifidus, Saccharomyces Boulardii.
  • Pour augmenter la fréquence des selles : Bifidobacterium Longum, Lactobacillus Helveticus, Lactococcus Lactis, Streptococcus Thermophilus.
  • Pour soulager les inflammations du côlon (SII, colite, etc.) : Lactobacillus Rhamnosus, Lactobacillus Plantarum, Bifidobacterium Infantis, Streptococcus Faecium, Streptococcus Thermophilus, Saccharomyces Boulardii.
  • Pour renforcer la barrière intestinale, réduire les ballonnements et faciliter la perte de poids : Lactobacillus Gasseri.
  • Pour se prémunir de la tourista dans le cadre d’un voyage à l’étranger : Saccharomyces Boulardii, Lactobacillus Rhamnosus, Bifibobacterium Bifidus.

Très étudié au cours de ces dernières décennies, le microbiote intestinal n’a pas encore délivré tous ses secrets. Une chose est sûre, les probiotiques de l’intestin n’ont pas fini de nous étonner !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Candidose vaginale, mycose intime : quelle est la différence ? La plupart des femmes savent généralement ce qu’est une mycose intime. En réalité, trois quarts d’entre elles...
Traitement de la mycose vaginale : les ovules et crèmes locales antifongiques La mycose vaginale est toujours le résultat d’un envahissement du vagin, mais parfois aussi...
Mycose vaginale : symptômes courants La mycose vaginale se reconnaît facilement, car ses symptômes sont très caractéristiques. Si vous avez déjà souffert de ce problème, vous...
Un vagin qui gratte, d’où cela peut venir ? Vos parties intimes vous grattent et cela commence à vous agacer ? Si encore les démangeaisons se limitaient...
Quand mettre un ovule contre la mycose intime ? Avec la crème antimycosique, l’ovule antifongique est le traitement médicamenteux le plus souvent employé pour venir à...
Pourquoi utiliser un ovule vaginal ? L’ovule vaginal est la solution la plus fréquemment employée dans le traitement de la mycose provoquée par le champignon microscopique...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo

      Jeu concours

      LA PUISSANCE DU FÉMININ
      3 BOX À GAGNER

      En ce mois d’Octobre Rose, qui vise à sensibiliser au dépistage du cancer du sein, nous souhaitons nous aussi montrer que l’information et de petits gestes peuvent favoriser la santé des femmes au quotidien.

      Prendre soin de sa flore intime, utiliser des protections menstruelles saines et responsables, se faire plaisir avec un brin de nouveauté et de couleurs : le bien-être passe parfois par des choses très simples !