0 0,00

Microbiote : définition et rôle dans le maintien d’une bonne santé

Apyforme > Articles Santé > Bien-être digestif > Microbiote : définition et rôle dans le maintien d’une bonne santé
Le microbiote, vous en avez probablement déjà entendu beaucoup de bien, mais vous avez encore du mal à bien saisir à quoi il sert ? Laissez-nous remédier à ce souci ! Dans cet article, nous vous parlons du microbiote avec une définition simple, de son rôle et de la bonne façon de l’entretenir.

Microbiote : définition et généralités

En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom de « flore ». Dans l’organisme, il en existe plusieurs :

  • Le microbiote buccal qui occupe la bouche,
  • Le microbiote digestif, lui-même composé du microbiote gastrique (dans l’estomac) et du microbiote intestinal (dans l’intestin grêle et le colon),
  • Le microbiote génital qui peuple le vagin et la vulve chez la femme ou le gland chez l’homme,
  • Le microbiote cutané à la surface de la peau.

Un microbiote se compose en grande majorité de bonnes bactéries. Mais, il comprend aussi des levures (champignons microscopiques), des virus, des allergènes, parfois même des parasites. Ces derniers n’engendrent pas de maladies, car ils sont minoritaires au sein de la flore qu’ils occupent.

Le microbiote le plus important de notre organisme est la flore digestive. Elle représente entre 1 et 2 kg du total du poids d’un adulte. À elle seule, elle compte des dizaines de milliards de bactéries bénéfiques du groupe des ferments lactiques. On les appelle les probiotiques. Ils appartiennent principalement à quatre grandes familles, à savoir les lactobacilles, les bifidobactéries, les lactocoques et les streptocoques. Ces micro-organismes vivants ne se contentent pas de vivre en symbiose au sein de nos intestins, ils accomplissent aussi de nombreuses missions indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et donc au maintien d’une santé optimale.

 

Quel est le rôle du microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal est composé de plusieurs souches de probiotiques qui assurent différentes missions. La plupart sont spécialisées dans certains domaines, mais toutes agissent en synergie pour favoriser le bon déroulement de différents processus métaboliques. Les principaux rôles du microbiote intestinal sont de :

  • Faciliter l’assimilation des nutriments au cours de la digestion, notamment les fibres, les vitamines, les minéraux, etc.,
  • Synthétiser certaines vitamines telles que la vitamine B12, la vitamine B8 ou encore la vitamine K,
  • Soutenir la santé du tube digestif, en particulier du gros intestin dont il contribue à renforcer les parois,
  • Compléter l’action du système immunitaire en jouant un rôle de barrière contre les micro-organismes pathogènes (microbes, virus, allergènes, parasites à l’origine de maladies).

 

Comment renforcer son microbiote intestinal ?

Pour rester en bonne santé, il est très important de garder un microbiote intestinal sain et efficace. Concrètement, cela signifie que la flore digestive doit toujours être suffisamment peuplée pour accomplir toutes ses missions convenablement. Mais, ce n’est pas tout ! Le nombre de bactéries n’est pas le seul élément à prendre en compte, la diversité des souches qui la composent est elle aussi primordiale. On dénombre plus de 100 espèces différentes de bactéries au sein d’un microbiote en bonne santé, souvent même plus de 150. Une flore intestinale forte, c’est un microbiote équilibré et diversifié.

Une alimentation variée, la plus naturelle possible est un bon moyen pour entretenir cet écosystème complexe. Pour favoriser le développement des probiotiques et leur permettre d’agir efficacement, il est important de consommer une grande diversité de fibres issues de fruits et légumes frais, de céréales complètes ou encore de fruits oléagineux et de légumineuses. Celles-ci sont source de prébiotiques, des substances nutritives qui soutiennent la santé des probiotiques. De plus, la consommation de produits laitiers fermentés (fromage, yaourts) permet d’ensemencer le microbiote. Parallèlement, il est préférable d’éviter la consommation trop régulière d’aliments industrialisés ainsi que la prise d’antibiotiques qui engendrent la destruction des bactéries de la flore digestive.

Pour maintenir et restaurer l’équilibre de votre microbiote intestinal, vous pouvez également avoir recours à un complément alimentaire à base de probiotiques comme Probio+. Grâce à ses 10 souches de probiotiques naturelles, il aide à réensemencer la flore digestive et donc à préserver l’efficacité du microbiote par définition.

Probio+

Santé intestinale

Favorise la digestion et élimine les toxines

19,90

L-Gasseri – L’effet ventre plat

Probio+ – La digestion facile

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo