0 0,00

Mélatonine : dépendance, accoutumance, somnolence, démêlons le vrai du faux

Apyforme > Articles Santé > Vitalité & Energie > Mélatonine : dépendance, accoutumance, somnolence, démêlons le vrai du faux
Agissant sur les rythmes circadiens, la mélatonine est chargée de la synchronisation du cycle veille/sommeil. Elle aide à accélérer l’endormissement, à lutter contre l’insomnie et à réduire les réveils nocturnes. Elle est également utilisée pour soulager les troubles du sommeil liés au décalage horaire. C’est pourquoi elle fait partie des principes actifs phares des compléments alimentaires dédiés au sommeil. Mais, peut-elle engendrer une addiction ? Mélatonine, dépendance, sevrage et dosages à respecter, on démêle le vrai du faux dans cet article.

Il y a un risque de dépendance à la mélatonine : Vrai ou Faux ?

FAUX ! La mélatonine est une hormone sécrétée naturellement par notre cerveau. Le corps humain a l’habitude de la voir circuler dès que la luminosité décline pour préparer l’endormissement en engendrant torpeur et relaxation. On la surnomme d’ailleurs hormone du sommeil. Certaines personnes qui ne produisent pas assez de mélatonine pour diverses raisons biologiques peuvent être amenées à en consommer sous forme de complément alimentaire pour s’endormir plus vite, prévenir les réveils nocturnes et insomnies, ou globalement soulager les troubles du sommeil.

Pour autant, il ne s’agit pas d’un somnifère ou d’un anxiolytique. La mélatonine n’est pas non plus une drogue ou une substance psychotrope. Elle n’engendre donc pas de dépendance. Lorsque vous arrêtez de prendre le complément alimentaire que vous utilisez, vous ne subissez pas d’état de manque. Le seul risque suite à l’arrêt est de renouer avec les troubles du sommeil qui ont suscité la prise du supplément de mélatonine si les causes du déficit n’ont pas été réglées entre temps.

On s’habitue aux effets de la mélatonine et il faut augmenter les doses : Vrai ou Faux ?

FAUX ! La mélatonine n’entraîne pas de phénomène d’accoutumance. Le rôle de ce neurotransmetteur n’est pas de vous faire dormir en vous “assommant”, mais d’indiquer à votre système nerveux que l’heure de se relaxer est arrivée afin qu’il commande l’endormissement. Il n’y a donc pas besoin d’augmenter les doses au fur et à mesure de la prise, le corps n’étant pas censé s’habituer à l’action de ce simple messager. C’est également pour cette raison qu’il n’y a pas de syndrome de sevrage à l’arrêt.

La mélatonine provoque des effets secondaires : Vrai ou Faux ?

VRAI ! La mélatonine n’entraîne que peu d’effets indésirables, mais cela arrive. Dans ce cas, vous pouvez souffrir de maux de tête, de vertiges ou d’un syndrome dépressif passager. Si elle n’est pas utilisée correctement ou si elle est éliminée trop tardivement par votre organisme elle peut aussi être à l’origine de fatigue, voire de somnolence en cours de journée.

On peut faire un surdosage de mélatonine : Vrai ou Faux ?

FAUX ! Il n’y a pas vraiment de risque de surdosage lors d’une prise de mélatonine. Cependant, une forte dose peut être responsable de troubles de la concentration ou d’effets secondaires passagers. Il est recommandé de ne pas dépasser une dose de 2 mg par jour maximum. Cela dit, il s’agit plus d’une question de sécurité en lien avec la vigilance que d’un véritable danger pour la santé.

Il faut éviter la mélatonine dans certains cas : Vrai ou Faux ?

VRAI ! Bien qu’elle soit synthétisée par tous les êtres humains, la mélatonine ne peut pas être prise par n’importe qui, car elle peut entrer en interaction avec certains médicaments ou engendrer des troubles dans le cadre de certaines pathologies. Les personnes qui conduisent beaucoup doivent par exemple éviter son utilisation, de même que les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents. La prise de mélatonine est également incompatible avec les traitements contre le diabète de type 2, l’épilepsie, l’hypertension artérielle ou les troubles de la coagulation. De plus, elle est déconseillée aux personnes souffrant de troubles psychiatriques, de dépression ou encore d’asthme.

Notre supplément de mélatonine sans dépendance, ni somnolence, ni accoutumance

À prendre 30 minutes avant le coucher avec un verre d’eau, notre complément alimentaire Mélatonine apporte 1,9 mg de mélatonine par prise et 60 mg d’aXivite®, un actif breveté qui optimise les effets de l’hormone du sommeil. Notre formule unique permet d’agir plus longtemps et plus efficacement sur les troubles du sommeil, et ce, sans aucune addiction, ni accoutumance ni somnolence diurne. Ainsi, il vous offre un sommeil réparateur qui dure toute la nuit, sans effets secondaires.

Mélatonine Végétale

Stress & Sommeil

Contribue à réguler le cycle veille sommeil

19,90

Ces articles peuvent également vous intéresser

Il y a un risque de dépendance à la mélatonine : Vrai ou Faux ? FAUX ! La mélatonine est une hormone sécrétée naturellement par notre cerveau. Le...
La vitamine H, l’un des autres noms de la vitamine B8 La vitamine H est l’un des nombreux autres noms de la vitamine B8. On l’appelle également...
Biotine : quels dangers lui sont liés ? La biotine est une vitamine hydrosoluble (soluble dans l’eau) de la famille des vitamines B. Il s’agit plus précisément...
Où trouver de la biotine dans les aliments ? La biotine est l’un des noms donnés à la vitamine B8, autrefois appelée coenzyme R et nommée vitamine B7...
Biotine : posologie, apports journaliers recommandés et produits adaptés Quelle quantité de biotine par jour ? La biotine est une vitamine du groupe B (B8) naturellement produite...
Biotine : composition des compléments alimentaires et suppléments en comprimés Avant toute chose, qu’est-ce que la biotine ? La biotine est une vitamine B. Autrefois appelée vitamine...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo