0 0,00

Comment traiter le Candida albicans??

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Comment traiter le Candida albicans??
Candida albicans est le nom d’une levure responsable d’une forme de mycose appelée candidose. Il ne s’agit donc pas d’une maladie, mais d’un micro-organisme qui génère un certain nombre de symptômes. Nous vous donnons les clés pour comprendre comment traiter le Candida albicans et les troubles qu’il engendre.

Traiter ou ne pas traiter le Candida albicans??

On retrouve naturellement les champignons microscopiques de la famille du Candida albicans dans notre organisme, mais en très faible quantité. Il est donc normal de déceler sa présence dans le microbiote digestif ou la flore intime, tant qu’il ne prend pas le dessus sur les bonnes bactéries et levures qui les composent. Dans ce cas-là, les défenses naturelles du corps humain se chargent de contrôler sa population et il n’y a pas besoin d’intervention de votre part.

Cependant, si une prolifération anormale de Candida albicans a lieu, une candidose s’installe et celle-ci doit être prise en charge. La plupart du temps, les symptômes sont suffisamment évidents aux yeux d’un médecin pour que celui-ci prescrive le traitement antifongique par voie orale ou locale qui convient.

Dans le cas d’une candidose intestinale ou digestive, les médicaments sous forme de comprimés, gélules ou solution buvable sont privilégiés. S’il s’agit d’une mycose vaginale ou vulvaire provoquée par le Candida albicans, la prescription comprend le plus souvent des ovules antifongiques à insérer dans le vagin et/ou une crème à appliquer localement. Dans certains cas, la candidose guérit définitivement. Dans d’autres, elle régresse puis revient plus tard.

Les symptômes d’une mycose à Candida albicans

Symptômes d’une candidose digestive

Les manifestations d’une mycose touchant l’appareil digestif impactent généralement le transit et la digestion en général :

  • Constipation,
  • Diarrhée,
  • Douleurs abdominales,
  • Sensations de ballonnements,
  • Flatulences,
  • Nausées,
  • Vomissements.

Si le microbiote est fortement perturbé, il est possible de noter des signes d’une altération de l’état général du fait de l’incapacité du système immunitaire à fonctionner de manière optimale :

  • Fatigue chronique,
  • Allergies plus fréquentes,
  • Intolérances alimentaires,
  • Augmentation des infections bactériennes et virales.

Symptômes d’une candidose intime

Lorsque l’infection fongique provoquée par le Candida albicans touche la zone génitale chez la femme, on constate les symptômes suivants :

  • Démangeaisons et irritations du vagin et de la vulve,
  • Pertes vaginales malodorantes (différentes des pertes blanches d’origine hormonale),
  • Brûlures au cours de la miction,
  • Vaginite (douleurs au niveau du vagin, notamment au moment des rapports sexuels),
  • Muqueuses intimes « à vif », gonflées.

Bien que cela soit moins fréquent que chez les femmes, les hommes peuvent également être victimes d’une mycose intime. Dans ce cas, ils présentent des symptômes caractéristiques :

  • Inflammation du gland, du prépuce, pouvant aller jusqu’au scrotum, voire jusqu’à l’aine,
  • Démangeaisons et brûlures du gland et du pénis,
  • Présence de plaques blanches sur les organes génitaux,
  • Rougeurs et éventuel gonflement de l’anneau préputial.

Un coup de pouce pour traiter l’infection à Candida albicans

Un simple traitement antimycosique permet d’éradiquer les colonies de Candida albicans, mais n’aide pas le microbiote intestinal ou la flore intime à retrouver son équilibre pour pouvoir lutter contre une nouvelle prolifération du champignon. Cela est d’autant plus vrai si vous avez pris des antibiotiques qui présentent l’inconvénient de détruire les probiotiques de l’organisme en même temps que les germes pathogènes.

Pour corriger le déséquilibre de la flore impactée par l’infection fongique, une cure de probiotiques par voie orale est une solution judicieuse. Ces micro-organismes de la famille des ferments lactiques sont en fait les bactéries et levures bénéfiques chargées de protéger l’organisme contre les maladies.

Pour réensemencer le gros intestin, vous pouvez opter pour nos gélules Probio+ à base de 10 souches de ferments lactiques de haute qualité cultivés en France. Pour un effet ciblé sur la flore intime visant à limiter les mycoses vaginales, tournez-vous vers notre complément alimentaire Probio+ Intima composé de 4 souches de lactobacilles naturellement présentes dans le microbiote vaginal, dont Lactocillus crispatus qui représente près de la moitié des défenses naturelles de la région génitale.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Candidose vaginale, mycose intime : quelle est la différence ? La plupart des femmes savent généralement ce qu’est une mycose intime. En réalité, trois quarts d’entre elles...
Traitement de la mycose vaginale : les ovules et crèmes locales antifongiques La mycose vaginale est toujours le résultat d’un envahissement du vagin, mais parfois aussi...
Mycose vaginale : symptômes courants La mycose vaginale se reconnaît facilement, car ses symptômes sont très caractéristiques. Si vous avez déjà souffert de ce problème, vous...
Un vagin qui gratte, d’où cela peut venir ? Vos parties intimes vous grattent et cela commence à vous agacer ? Si encore les démangeaisons se limitaient...
Quand mettre un ovule contre la mycose intime ? Avec la crème antimycosique, l’ovule antifongique est le traitement médicamenteux le plus souvent employé pour venir à...
Pourquoi utiliser un ovule vaginal ? L’ovule vaginal est la solution la plus fréquemment employée dans le traitement de la mycose provoquée par le champignon microscopique...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo

      Jeu concours

      LA PUISSANCE DU FÉMININ
      3 BOX À GAGNER

      En ce mois d’Octobre Rose, qui vise à sensibiliser au dépistage du cancer du sein, nous souhaitons nous aussi montrer que l’information et de petits gestes peuvent favoriser la santé des femmes au quotidien.

      Prendre soin de sa flore intime, utiliser des protections menstruelles saines et responsables, se faire plaisir avec un brin de nouveauté et de couleurs : le bien-être passe parfois par des choses très simples !