0 0,00

Comment soigner un champignon au vagin ?

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Comment soigner un champignon au vagin ?
Souffrir des effets d’un champignon au vagin n’est pas réservé qu’aux femmes qui négligent leur toilette intime. Au contraire ! C’est lorsque l’équilibre de la flore vaginale est perturbé par des gestes de soin trop agressifs ou par la prise d’antibiotiques que la mycose peut survenir. Voici ce que vous devez savoir pour traiter ce problème de manière efficace et permanente.

Un champignon au vagin ? D’où cela vient ?

Même quand tout va bien, votre zone vaginale abrite un certain nombre de levures, des champignons microscopiques dont la présence n’a rien d’anormal tant qu’elle reste sous contrôle. L’un des champignons du vagin les plus connus est sans conteste Candida albicans, celui-là même qui est à l’origine de la forme de la mycose intime la plus courante chez la femme : la candidose.

Une mycose se développe uniquement lorsque l’équilibre du microbiote génital est perturbé. Lors de l’analyse d’un prélèvement vaginal, le fait que l’on relève quelques représentants de la famille Candida albicans ne signe pas le diagnostic de candidose. Pour que celle-ci soit avérée, il faut qu’une large colonie de cette souche fongique soit identifiée, car c’est la prolifération anarchique du champignon qui est responsable de la mycose vaginale ou vulvaire et des troubles qui lui sont associés.

Quels sont les signes d’une candidose vaginale ?

La mycose vulvo-vaginale se reconnaît facilement. La simple évocation de quelques symptômes se manifestant en même temps suffit à faire suspecter une infection fongique. La candidose du vagin, qui s’étend généralement aussi à la vulve, entraîne :

  • D’importantes démangeaisons au niveau des petites et grandes lèvres, de l’entrée du vagin parfois de toute la zone périnéale,
  • Des pertes blanches, normalement peu odorantes, mais à l’aspect particulier puisqu’elles sont épaisses et grumeleuses, rappelant le lait caillé,
  • Une vulve rouge, gonflée, parfois douloureuse,
  • Des brûlures quand vous urinez,
  • Des douleurs pendant les relations intimes qui correspondent à une vaginite, une inflammation du vagin.

La mycose intime peut-elle être contagieuse ?

Candida albicans est présent chez l’homme comme chez la femme, mais les défenses naturelles de l’organisme l’empêchent la plupart du temps de se multiplier. Et si le système immunitaire est efficace contre les champignons que l’on héberge naturellement, il n’y a pas de raison qu’il ne le soit pas contre les mêmes souches provenant d’un autre être humain. La mycose intime ne peut donc pas être considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST), dans la mesure où Candida albicans ne peut être vu comme un parasite contagieux.

Comment éliminer les champignons du vagin ?

Éradiquer les champignons du vagin n’est pas le plus compliqué, il suffit d’avoir recours au traitement habituellement prescrit dans ce cas : l’ovule antifongique. Pour ne pas recontaminer le conduit vaginal immédiatement, il est également utile d’appliquer une crème antimycosique sur la vulve.

Mais là où cas se corse, c’est quand il s’agit de prévenir les mycoses à répétition. Car, lorsque la flore intime est déséquilibrée, le simple fait de détruire les levures pathogènes ne veut pas dire que les bonnes bactéries qui la composent se retrouvent en assez grand nombre pour défendre la zone contre le retour de Candida albicans.

Pour que le microbiote vaginal rétablisse son équilibre, il faut que les 9/10-ème de sa population soit constitués de lactobacilles, des ferments lactiques probiotiques qui ont pour mission d’acidifier la muqueuse vaginale afin de garder les microbes, virus et champignons à distance. Pour réensemencer simplement et rapidement votre flore de Döderlein (le nom scientifique de la flore intime), vous pouvez utiliser notre complément alimentaire Probio+ Intima.

Il s’agit d’une formule ciblée, spécifiquement conçue pour restaurer l’équilibre de votre microbiote génital et ainsi réduire les troubles intimes. Pris de manière régulière par voie orale en association avec une hygiène de vie saine, il vous apporte les souches de lactobacilles dont votre flore a le plus besoin pour lutter contre les récidives de mycose.

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo