0 0,00

Comment reconnaître une mycose génitale ?

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Comment reconnaître une mycose génitale ?
Vous ressentez comme une gêne au niveau de l’entrejambe, et surtout un besoin irrépressible de vous gratter de manière peu gracieuse ? Que vous soyez un homme ou une femme, il est possible que vous souffriez d’une mycose génitale. Mais comment en être sûr ? Voici tout ce que vous devez savoir à propos de cette affection dérangeante que l’on appelle aussi candidose.

Comment attrape-t-on une mycose génitale ?

La mycose génitale est une maladie des muqueuses intimes qui se manifeste par différents symptômes provoqués par la prolifération anarchique d’un champignon microscopique : le Candida albicans. Elle peut toucher n’importe quel adolescent ou adulte, quels que soient son sexe ou ses habitudes de vie.

Chez une femme, elle se développe au niveau du vagin et de la vulve. On parle alors de mycose vaginale ou vulvaire. Chez les hommes, chez qui elle survient moins fréquemment, elle concerne le gland et le sillon situé sous celui-ci. Dans ce cas, elle prend le nom de balanite candidosique.

La mycose génitale n’est pas contagieuse et ne fait pas partie des infections sexuellement transmissibles (IST). Elle est pratiquement toujours le résultat d’une dysbiose, c’est-à-dire un déséquilibre de la flore intime.

Tout au long de votre vie, vos parties génitales sont protégées par de « bonnes bactéries » de la famille des ferments lactiques. Celles-ci forment une barrière de défenses naturelle contre les virus, levures et autres parasites à l’origine de troubles intimes. Malheureusement, différentes choses peuvent à un moment ou un autre affaiblir cette barrière protectrice, qui laisse alors suffisamment d’espace au Candida albicans pour qu’il envahisse les muqueuses et provoque tout un tas de symptômes gênants et parfois même douloureux.

Quels sont les signes d’une mycose intime ?

Chez la femme

Le simple fait d’être une femme prédispose au développement d’une mycose génitale. 75 % de la population féminine est concernée un jour ou l’autre par ce problème, parfois de façon récurrente. On parle alors de mycoses récidivantes. Les signes sont assez caractéristiques et faciles à reconnaître :

  • Démangeaisons intenses de la vulve, du vagin, voire de l’ensemble du périnée,
  • Pertes blanchâtres, épaisses et grumeleuses, quelquefois malodorantes,
  • Brûlures au cours de la miction,
  • Inflammation des muqueuses accompagnée d’un gonflement,
  • Douleurs possibles durant les relations sexuelles.

Chez l’homme

Bien qu’elle soit relativement rare, la mycose du gland touche parfois certains hommes, en particulier ceux qui souffrent de pathologies pouvant perturber l’équilibre physiologique de l’organisme, notamment le diabète. Aussi incommodante que la mycose féminine, elle se manifeste la plupart du temps par :

  • Des rougeurs localisées au niveau du gland et de la jonction entre celui-ci et le prépuce.
  • Des démangeaisons intenses,
  • Une sensation de brûlure, notamment au cours du décalottage,
  • Une possible gêne au cours de la miction,
  • L’éventuelle présence de boutons blancs sur le gland, ou bien de filaments blanchâtres.

Comment traiter la mycose génitale naturellement ?

Agissez sur les causes les plus fréquentes

Le traitement de la mycose génitale repose, en grande partie, sur un changement d’hygiène de vie, notamment en ce qui concerne votre toilette intime. Les mesures à prendre sont à peu près les mêmes, que vous soyez une femme ou un homme :

  • Effectuez une toilette intime minutieuse, mais pas excessive : une fois par jour à l’eau claire ou avec un produit adapté suffit.
  • Portez des vêtements et sous-vêtements qui ne favorisent pas la macération ou les frottements sources d’irritation : matières naturelles, douces et respirantes (soie, coton), coupes amples.
  • Conservez une alimentation variée et équilibrée : limitez la consommation de sucre, alcool et tabac, misez sur les fruits et légumes ainsi que sur les produits laitiers fermentés (yaourt, fromage, notamment).

Si vous êtes une femme, sachez que le port de protections hygiéniques jetables, comme les tampons et serviettes, a tendance à dessécher les muqueuses intimes et favorise la destruction des probiotiques qui la protègent. Pour les deux sexes, il faudra être particulièrement vigilant suite à une prise d’antibiotiques qui déséquilibrent le microbiote.

Optez pour un traitement médicamenteux ou naturel

Au cours de la consultation médicale, votre médecin généraliste ou votre gynécologue peut être amené à vous prescrire un ovule antifongique (uniquement chez la femme) ou bien l’application d’une crème antimycosique pour éliminer Candida albicans. Ce traitement rapide d’action est efficace de manière ponctuelle, mais il existe une autre façon de traiter la mycose génitale qui présente l’avantage d’empêcher une récidive : la consommation de probiotiques par voie orale.

Renfermant 4 souches de probiotiques naturels, notre complément alimentaire Probio+ Intima est idéal pour rétablir l’équilibre de votre microbiote génital. À prendre en complément des soins antifongiques prescrits par votre médecin ou comme alternative à ces derniers, il soutient la flore microbienne du pénis, du vagin et de la vulve pour vous aider à soigner votre mycose génitale et à prévenir les récidives durablement.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo