0 0,00

Agir sur ses symptômes : Quel probiotique choisir ?

Apyforme > Articles Santé > Les probiotiques > Agir sur ses symptômes : Quel probiotique choisir ?
Aussi variés qu’efficaces, les probiotiques se déclinent en différentes souches aux actions spécifiques. Selon la famille à laquelle ils appartiennent, ces micro-organismes bons pour la santé peuvent améliorer certains symptômes, mais peuvent s’avérer peu intéressants pour d’autres. Alors, quels probiotiques choisir ?

Petit rappel sur les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui forment une barrière de défense naturelle contre les virus, les microbes et les allergènes susceptibles de s’introduire dans l’organisme. Ce sont des bactéries bénéfiques, ou des levures, qui luttent contre les agents pathogènes à l’origine de différentes maladies.

Intimement liés au système immunitaire, ces micro-organismes s’épanouissent dans le côlon, l’intestin grêle et la bouche où ils composent le microbiote digestif ou bien au niveau du vagin et de la vulve où ils constituent la flore intime.

Présents par centaines de milliards dans notre corps, ils appartiennent à différents groupes de ferments lactiques : lactobacilles, bifidobactéries, streptocoques, lactocoques, bacilles. Ils incluent également certaines levures de bière. Identifiés sous leur dénomination latine, on les nomme selon leur genre, leur espèce et éventuellement leur sous-espèce. Par exemple : Saccharomyces Boulardii, Lactobacillus Acidophilus ou Bifidobacterium Longum subsp. Infantis.

Chaque souche de probiotique possède des effets bénéfiques spécifiques pour la santé. Ainsi, on n’utilisera pas le même micro-organisme pour des troubles du transit que pour des mycoses touchant la sphère intime. Quel probiotique choisir en fonction des cas??

Quels probiotiques choisir selon ses problèmes??

Au cours des dernières décennies, les probiotiques ont été beaucoup étudiés. Et pour cause ! Ils semblent capables d’apporter un soulagement à de nombreux troubles digestifs, intimes ou généraux. S’il est difficile d’établir une liste exhaustive des applications de chaque souche, nous pouvons vous indiquer quels probiotiques choisir pour soulager les symptômes courants.

Quels probiotiques choisir pour le système digestif

 

–        Pour améliorer le transit :

Modifiant le pH du milieu qu’ils incorporent, les probiotiques favorisent un meilleur transit intestinal. En acidifiant la muqueuse digestive, certains micro-organismes stimulent le péristaltisme intestinal réduisant ainsi les problèmes de constipation. C’est notamment le cas de Bifidobacterium Lactis et Lactobacillus Casei. En optimisant les réactions de fermentation, ces probiotiques permettent également d’atténuer les ballonnements et les flatulences.

–        Pour traiter et prévenir les diarrhées infectieuses (gastroentérite, tourista) :

Dans tous les cas, Saccharomyces Boulardii améliore la composition du microbiote intestinal. Lactobacillus Rhamnosus GG, Lactobacillus Casei, Lactobacillus Acidophilus et Bifidobacterium Bifidus contribuent à limiter plus spécifiquement les diarrhées d’origine virale.

–        Pour prévenir les diarrhées dues à une antibiothérapie :

Saccharomyces Boulardii et Lactobacillus Rhamnosus GG ainsi que la combinaison Lactobacillus Acidophilus/Lactobacillus Casei aident à réduire les effets secondaires des antibiotiques, notamment les infections à Clostridium Difficile une complication du traitement provoquant une colite.

–        Pour lutter contre la gastrite chronique et prévenir les ulcères d’estomac :

Combinés à la prescription d’antibiotiques, les lactobacilles et les bifidobactéries concourent à guérir plus vite et à éliminer plus rapidement la bactérie Helicobacter Pylori responsable de l’inflammation gastrique.

Quels probiotiques choisir pour la sphère intime ?

Pour réduire les vaginites et les mycoses vaginales, l’utilisation locale ainsi que la prise par voie orale de lactobacilles optimise l’efficacité des traitements traditionnels. Pour traiter les infections et les mycoses dues au candida albicans (candidoses), Lactobacillus Rhamnosus et Lactobacillus Reuteri semblent particulièrement efficaces.

Pour renforcer la microflore intime, il est également intéressant d’avoir recours à Lactobacillus Crispatus qui, à lui seul, constitue pratiquement la moitié du microbiote vaginal.

Quels probiotiques choisir pour les troubles d’ordre général ?

Les synergies impliquant plusieurs ferments lactiques peuvent aider à diminuer les réactions allergiques en limitant l’intrusion des allergènes dans l’organisme. Plus spécifiquement, des effets bénéfiques ont été constatés avec l’association Bifidobacterium Bifidum/Lactococcus Lactis pour traiter l’eczéma atopique, particulièrement chez l’enfant.

En cas d’intolérance au lactose, la prise de probiotiques optimise la digestion de cette molécule provoquant parfois des troubles digestifs. Les bactéries lactiques en prédigèrent, en effet, une grande quantité.

Pour conclure

Pour qu’un symptôme soit soulagé, il est important d’apporter une quantité suffisante de probiotiques à l’organisme, soit au minimum 1 milliard par jour. Il convient également de s’assurer que les micro-organismes arrivent vivants sur leur lieu d’action.

Les compléments alimentaires en probiotiques Apyforme sont conditionnés en gélules gastro-résistantes pour que les bactéries et levures bénéfiques ne soient pas altérées par l’acidité gastrique. 100 % français, de la culture des ferments jusqu’à l’emballage, ils vous garantissent une efficacité optimale.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Infection vaginale : des symptômes différents selon son origine Quels sont les types d’infections vaginales ? Votre vagin et, par extension, votre vulve sont peuplés de bactéries...
Les symptômes de mycose chez la femme Trois femmes sur quatre souffrent un jour ou l’autre de mycose vaginale ou vulvaire, une affection génitale provoquée...
Mycose vulvaire : cause et symptômes La mycose vulvaire, c’est le résultat de la prolifération rapide et anarchique d’un champignon microscopique sur les muqueuses de la...
Première cause de mycose vaginale : un microbiote perturbé Votre microbiote intime, aussi connu sous le nom de flore intime ou flore de Döderlein, est un...
Mycose vulvaire : traitement local et gestes de soin Attention à l’hygiène Certaines personnes pensent que seules les femmes qui négligent leur hygiène intime font des...
Traitement antibiotique et mycose intime Pourquoi les antibiotiques provoquent des mycoses ? Indispensable pour empêcher les microbes, virus et champignons d’envahir votre zone intime, votre flore...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo