0 0,00

Une mycose pendant les règles, c’est possible ? Comment la soigner ?

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Une mycose pendant les règles, c’est possible ? Comment la soigner ?
Les règles, c’est franchement pas agréable, la mycose intime non plus. Mais quand les deux se cumulent, alors là, c’est la catastrophe ! Mais comment apparaît la mycose pendant les règles ? Comment l’identifier et que faire pour la soigner ? On vous dit tout !

Mycose et règles : existe-t-il un lien de cause à effet ?

Démangeaisons intimes et pertes blanches épaisses riment souvent avec mycose vaginale. Ces symptômes sont dus à une infestation des muqueuses de la vulve et du vagin par un champignon microscopique du nom de Candida albicans. S’il a pu se développer, ce n’est pas parce que vous l’avez attrapé, car il vit naturellement dans le microbiote intime. Mais, comme il y est présent en très faible proportion, il ne provoque habituellement pas de troubles. Quand il se multiplie et engendre l’affection fongique que l’on appelle mycose, c’est un signe que la flore intime est déséquilibrée et que les bonnes bactéries qui la composent, les lactobacilles, ne sont plus assez nombreuses pour défendre la zone.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un déséquilibre du microbiote vulvo-vaginal. Parmi elles, les perturbations hormonales figurent en bonne place, notamment les menstruations. Juste avant les règles, votre organisme augmente sa production d’œstrogènes. Ces hormones stimulent la synthèse de glycogène, une forme de sucre stocké dans les cellules des parois vaginales. Or, Candida albicans adore ce type de sucre, dont il se nourrit. C’est pour cette même raison que les femmes enceintes sont particulièrement sujettes aux mycoses. Mais ce n’est pas tout !

Candida albicans n’arrive pas à s’épanouir dans les milieux acides. C’est ainsi que les lactobacilles, dont l’une des missions est d’acidifier les muqueuses intimes, parviennent à garder sa population sous contrôle. Le problème, c’est que les règles affichent un pH élevé et rendent la zone vaginale beaucoup moins acide et donc plus alcaline, ce qui favorise la prolifération des champignons. Si on ajoute à cela la diminution des lactobacilles probiotiques, on obtient des conditions propices à l’apparition d’une mycose.

Comment savoir si l’on a une mycose pendant les règles ?

Le principal signe de la mycose est le prurit, c’est-à-dire des démangeaisons intenses que vous avez du mal à soulager. Le second symptôme typique de la candidose, la forme de mycose provoquée par Candida albicans est la présence de pertes blanches à l’aspect de lait caillé. Certes, la période des règles n’est pas le meilleur moment pour identifier de telles pertes vaginales, l’abondance du sang menstruel pouvant les camoufler !

D’autres symptômes peuvent accompagner ces deux manifestations : douleurs en urinant, gonflement de la vulve, sensations de brûlure au niveau du périnée. Si plusieurs de ces symptômes étaient déjà présents avant les règles, vous souffrez sans doute de mycose. S’ils sont apparus après leur début, il faudra attendre la fin de vos menstruations pour voir s’ils perdurent afin de ne pas les confondre avec un inconfort intime uniquement lié à la perte de sang ou au port de protections hygiéniques.

Comment soigner une mycose durant les règles ?

Quand et comment utiliser le traitement contre la mycose ?

Le traitement traditionnel de la mycose intime, que cela soit avant, pendant ou après les règles, repose sur l’association d’un ovule et d’une crème antimycosique. L’ovule antifongique s’insère dans le vagin en une ou deux prises espacées de quelques jours, tandis que la crème est à appliquer sur les muqueuses vulvaires.

Si vous avez débuté le traitement avant vos règles, il n’y a aucune contre-indication à le continuer au moment de leur apparition. Il faudra cependant faire en sorte de bien vous laver avant d’employer l’ovule ou la crème antifongique. Si vous suspectez une mycose pendant vos règles, il est peut-être préférable d’attendre la fin de celles-ci pour traiter la zone de manière plus confortable. Vous n’êtes pas à quelques jours près !

Préservez l’équilibre de votre zone intime

En attendant, et ce, quelle que soit votre situation, il faudra que vous soyez vigilante à certains points durant toute la durée de vos règles. Veillez tout d’abord à choisir avec soin vos protections hygiéniques. Les serviettes et tampons ont tendance à assécher le vagin, ce qui favorise le développement de Candida albicans. Mieux vaut miser sur les culottes menstruelles en coton ou sur la coupe menstruelle, plus douces pour la zone intime.

Nettoyez votre vulve, mais pas votre vagin (cela ne sert à rien), à l’aide d’un gel lavant à la formule gynécologique qui contribue à préserver le pH physiologique des muqueuses vulvaires. Ne vous lavez pas trop souvent, car cela finirait par détruire les lactobacilles et serait donc contre-productif.

Pour prévenir la mycose pendant les règles et favoriser la restauration de l’équilibre de la flore vaginale, vous pouvez avoir recours à un complément alimentaire à base de probiotiques. Notre formule Probio+ Intima est idéale pour cela. Elle renferme 4 souches de lactobacilles naturellement présentes dans votre microbiote. À prendre en prévention ou en cas de troubles intimes avérés au moment des menstruations, elle peut être utilisée en cure d’attaque ou en programme d’entretien selon vos besoins.

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo