0 0,00

Microbiote intime : quels probiotiques contre les cystites??

Apyforme > Articles Santé > Intimité Féminine > Microbiote intime : quels probiotiques contre les cystites??
Source d’inconfort, voire de douleurs et de sensations de brûlure, la cystite est un trouble urinaire d’origine infectieuse ou non qui peut rapidement vous gâcher la vie. Si elle touche aussi les hommes, elle concerne principalement les femmes, chez qui les germes ont plus de facilité à envahir la vessie. Or cette dernière est protégée par la flore intime qui colonise également la vulve et le vagin. En l’enrichissant et en veillant à préserver son équilibre, il est donc possible de prévenir et accélérer la guérison des affections des voies urinaires. Probiotiques et cystites : quelles souches choisir??

Qu’est-ce qu’une cystite?? Comment se développe-t-elle ?

Une cystite est une inflammation de la vessie qui s’étend à l’urètre (le canal qui permet d’évacuer l’urine) et peut parfois se compliquer en remontant vers les reins par l’intermédiaire des uretères. Elle est généralement due à la prolifération de bactéries au niveau de la muqueuse vésicale, en particulier à celle de l’Escherichia Coli naturellement présent dans le tube digestif. Le mot cystite est souvent utilisé pour désigner une infection urinaire, mais il s’agit en fait d’un symptôme de celle-ci.

Au naturel, la zone intime est protégée par un écosystème complet nommé microbiote qui se compose de bonnes bactéries du groupe des ferments lactiques, les lactobacilles. Chez la femme, ces micro-organismes vivants ont pour mission d’empêcher l’intrusion de bactéries pathogènes au niveau de la vulve, du vagin, du col de l’utérus et des voies urinaires.

De nombreux facteurs extérieurs peuvent engendrer la destruction de cette barrière de défense naturelle, augmentant le risque d’apparition d’une cystite. La population de bactéries probiotiques de la flore intime peut être altérée par la prise d’antibiotiques, les perturbations hormonales (ménopause, grossesse, contraception, puberté), une hygiène intime inadaptée, des rapports sexuels très fréquents, le port de sous-vêtements trop serrés.

Si la microflore vaginale et urinaire est perturbée, une infection bactérienne a plus de facilités à émerger. Une cystite a d’autant plus de chances de s’installer, lorsque d’autres facteurs favorisant la prolifération des microbes sont réunis. Ainsi, la stagnation de l’urine dans la vessie ou une hydratation insuffisante offrent des conditions propices au développement bactérien. Les malformations de l’arbre urinaire ou certaines pathologies chroniques comme le diabète exposent également à un risque plus élevé de développer une cystite.

Les symptômes d’une cystite

La cystite ou l’infection urinaire se manifeste par certains symptômes faciles à identifier :

  • Envies impérieuses d’uriner, parfois pour seulement quelques gouttes,
  • Besoin d’uriner plus fréquent qu’à l’accoutumée,
  • Sensations de brûlures à la miction,
  • Urines troubles accompagnées de mauvaises odeurs,
  • Pesanteur dans le bas-ventre.

Les bons gestes à adopter

Pour prévenir les cystites et favoriser leur guérison, quelques précautions simples peuvent être prises :

  • Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour,
  • En cas de symptômes déjà installés, boire du jus de canneberge peut aider à éliminer les bactéries pathogènes,
  • Ne pas se retenir de faire pipi,
  • Uriner systématiquement après un rapport sexuel pour évacuer les microbes étrangers,
  • S’essuyer de l’avant vers l’arrière pour ne pas ramener les germes de l’anus vers les voies urinaires,
  • Porter des sous-vêtements en coton,
  • Effectuer une toilette intime quotidienne à l’eau ou avec un gel lavant gynécologique doux. Ne pas utiliser de produits agressifs ni laver la zone intime en dehors du strict nécessaire.

Probiotiques et cystite

En dehors d’une adaptation de l’hygiène de vie, la prise de probiotiques peut aider à rééquilibrer le microbiote intime afin qu’il soit plus à même de protéger les voies urinaires contre les agressions microbiennes. Les plus efficaces sont bien évidemment ceux de la famille des lactobacilles représentant plus de 90 % du microbiote intime, Lactobacillus Crispatus en tête.

Nos gélules Probio+ Intima à prendre par voie orale vous apporte 4 des souches de probiotiques les plus importantes de la flore vaginale et urinaire : Lactobacillus crispatus, Lactobacillus reuteri, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus rhamnosus. Minutieusement formulées, elles permettent de réensemencer rapidement le microbiote afin de réduire le nombre de « mauvaises bactéries » responsables de l’inflammation et de rétablir le pH urinaire physiologique.

Bien-être féminin

Soulage, protège et rétablit l'équilibre de votre intimité

19,90

Probio+ Intima – L’intimité préservée

Ces articles peuvent également vous intéresser

Microbiote et perte de poids : que disent les études ? De nombreuses études sont menées au sujet des probiotiques. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur...
Flore intestinale déséquilibrée : traitement et habitudes alimentaires à mettre en place Pourquoi l’équilibre de la flore intestinale est-il perturbé ? La flore intestinale, ou microbiote, est...
Comprendre la dysbiose intestinale Qu’est-ce qu’une dysbiose ? Le mot dysbiose désigne le déséquilibre d’un microbiote, l’autre nom de la flore. Le microbiote intestinal est l’ensemble...
Microbiote : définition et généralités En médecine, un microbiote est un écosystème vivant abrité par certaines zones du corps humain. On lui donne également le nom...
Le microbiote intestinal, un écosystème essentiel dans le corps humain Qu’est-ce qu’un microbiote ? Le mot microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes vivants qui cohabitent en équilibre...
Le point sur les probiotiques de la flore intestinale Probiotiques est le nom générique par lequel on désigne les bonnes bactéries d’un microbiote. Cet écosystème...
0
    0
    Votre panier
    Le panier est videRetourner dans le shop
      Calculer la livraison
      Appliquer le code promo